Le forum BFConnexion

Le forum de toutes les batteries fanfares


Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

Partagez

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Merci Percuman81 d'avoir répondu diplomatiquement à Alexb, mais nous souhaitons désormais que les attaques personnelles soient définitivement closes dans ce sujet.
Merci pour votre compréhension.... et que vive le tambour Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 0024

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Les tambours des pays de la loire,l'auvergne......

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Hussard 68 a écrit:
Merci Percuman81 d'avoir répondu diplomatiquement à Alexb, mais nous souhaitons désormais que les attaques personnelles soient définitivement closes dans ce sujet.
Merci pour votre compréhension.... et que vive le tambour Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 0024


Tout à fait d'accord avec vous. Ce forum est l'expression des opinions de chacun. Qui ne sont, en aucun cas, des vérités absolues. Soyons vigilants, les mots peuvent aussi blesser...

St Exupéry fait dire au Petit Prince : "les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d'autres, elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d'autres, qui sont savants; elles sont des problèmes. Pour mon businessman elles étaient de l'or...."

Que notre intérêt pour le tambour et son avenir, qui nous réunissent ici, soit le plus fort. Même si nous n'empruntons pas tous le même chemin pour l'exprimer.

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Hussard 68 a écrit:
Merci Percuman81 d'avoir répondu diplomatiquement à Alexb, mais nous souhaitons désormais que les attaques personnelles soient définitivement closes dans ce sujet.
Merci pour votre compréhension.... et que vive le tambour Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 0024


Tout à fait d'accord avec vous. Ce forum est l'expression des opinions de chacun. Qui ne sont, en aucun cas, des vérités absolues. Soyons vigilants, les mots peuvent aussi blesser...

St Exupéry fait dire au Petit Prince : "les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d'autres, elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d'autres, qui sont savants; elles sont des problèmes. Pour mon businessman elles étaient de l'or...."




Que notre intérêt pour le tambour et son avenir, qui nous réunissent ici, soit le plus fort. Même si nous n'empruntons pas tous le même chemin pour l'exprimer.

Peut être que ce débat pourrait sortir au niveau nationale???
Effectivement, il y a beaucoup d'avis différents mais aucun n'est à exclure.
Si nos responsables de fédérations pouvaient se pencher sur notre cas.

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Michel MATHIEU a écrit:
Allez, je jette un pavé dans la mare....
.


Michel

vu les réponses et le niveau du débat sur le forum BF, je suis très inquiet pour l'avenir du tambour français.

le che

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:


vu les réponses et le niveau du débat sur le forum BF, je suis très inquiet pour l'avenir du tambour français.

le che


N'hésites pas à contribuer au relèvement de ce "niveau" !

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:


vu les réponses et le niveau du débat sur le forum BF, je suis très inquiet pour l'avenir du tambour français.

le che


N'hésites pas à contribuer au relèvement de ce "niveau" !


Cela fait 30 ans que je le fais et je continue, cela ne m'empêche pas d'être inquiet en particulier sur le niveau du débat.

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
30 ans d'expérience ça se partage alors ! A moins que ce soit confidentiel !!

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Je suis désolé mais je vais en remettre une couche!
A Tain l'Hermitage ce week end , en dehors des concours, nous avons assisté à un défilé de BF tout à fait correct au niveau des cuivres mais j'ai été un peu déçu des pupitres de Tambours et Percussions , à part certaines BF toujours pointues mais rares...
Certains commentaires de ce sujet évoquent le fait que le Tambour "doit" évoluer! Qu'est ce que ça veut dire?
Une évolution à été faite ( et c'est très bien) lorsqu'il a été ajouté aux ensembles de Tambours; de la Percussion.
Le Tambour, à mon sens, doit avant tout perdurer à travers son répertoire très riche mais qui est malheureusement, il faut bien le reconnaître, pas toujours interprété à sa juste valeur.
Lorsque j'entends des marches tambours , pourtant pas très difficiles... allez je vais simplement dire; pas très bien jouées, on ne valorise pas ce genre musical.
Avant de soit disant évoluer vers je ne sais quoi, essayons déjà de mettre en valeur ce Patrimoine.
Et mettre en valeur ce Patrimoine c'est démontrer, par la qualité que ce que nous défendons en vaut la peine.
Un exemple tout simple: je préfère entendre une série de marches de tambours en version simplifiée mais; en mesure, avec des nuances et en respectant la rythmique et un tempo qui ne change pas à chaque phrase...Il faut aussi, je sais c'est difficile, mettre un peu de style dans tout ça, d'accord ça fait beaucoup!
Mais lorsque le public écoute, il faut le "toucher", il faut qu'il réagisse positivement à ce qu'il entend!
Que ce soit une BF avec des Tambours ou un autre orchestre, peut importe, il faut avant tout que la musique l'interpelle dans le bon sens!
Je constate que, lors des concours, si au moment du concours, l'épreuve de Tambours-percussions est, en général, assez bien travaillée, lors du défilé on ne retrouve que rarement les mêmes échos.
Ce qui veut dire qu'on délaisse, peut être, un peu le travail des marches tambours....
Bon, allez je m'arrête là, j'entends déjà les réactions....

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Michel MATHIEU a écrit:

Bon, allez je m'arrête là, j'entends déjà les réactions....


Non au contraire, que pense tu du débat en général?
Après ce débat, quelles sont les solutions pour l'avenir du tambour?

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
une fois j'ai entendu jouer une formation les contre-temps sur les temps pour simplifier, c'est vrai que c'est pas fou...

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
30 ans d'expérience ça se partage alors ! A moins que ce soit confidentiel !!


Rien de confidentiel, article paru dans tambours de 89 février ou mars 2011


Le tambour, une passion depuis quarante ans

Il est quinze heures trente ce samedi dix-neuf février de l'année deux mille onze et je viens de passer une demi-heure sur internet. Un petit tour sur le forum des batterie-fanfares, un lien vers l'école de tambour de Bruno Lefebvre, et j'apprécie la Valse des tambours de Sujet, Délices des sons de Michel Suarez, Mexicana de Claude Mathieu, modern '3 de David Lefebvre, Dialogue Rex de Bruno Lefebvre et Show Time de Nicolas lefebvre. Bravo à tous pour cette belle interprétation collective.
Ceci m'amène a quelques réflexions sur le tambour d'ordonnance que je pratique en amateur depuis plus de quarante années et en particulier la chance pour les tambours d'aujourd'hui d'avoir, pour leur apprentissage, des possibilités qui m'étaient difficilement accessibles lors de mes débuts en 1969.
En premier lieu, l'accès à l'information par internet.
En quelques minutes, j'ai été en contact, via le net il est vrai, avec des tambours français que je connais, Emmanuel Grosvalet, Michel Suarez et Claude Mathieu, et j'ai pu entendre les œuvres de trois autres tambours, Bruno, David et Nicolas Lefebvre, avec lesquels je n'ai pas encore eu le plaisir d'échanger. Je les salue tous et à travers eux tous ceux qui, comme moi, ont la passion du tambour.
En quelques minutes aussi, j'ai pu visionner de belles vidéos, d'œuvres que je connaissais, et d'autres que je découvrais, qu'elle richesse. Je connaissais déjà les enregistrements solos de chtitdrummer sur le net . Bref, aujourd'hui, un élève tambour isolé peut trouver de quoi progresser grâce aux NTIC (Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication)
En second lieu, l'accès à de nombreuses méthodes et ouvrages sur le tambour.
J'en possède actuellement un certain nombre, mais cela n'a pas toujours été le cas. J'ai cependant eu la chance que ma batterie-fanfare, la Stiren de Languidic dans le Morbihan possédait le TO I de Robert Goute ainsi que l'enregistrement sur disque vinyle associé (j'ai hélas perdu ce disque). C'est ainsi que j'ai appris seul le tambour, en écoutant le disque et en déchiffrant l'écriture par comparaison . Puis j'ai acheté le TO II et le TO III à sa sortie en 1974, des mains de Robert Goute, je ne connaissais alors que quelques œuvresdu répertoire, que j'avais découvertes dans les archives de ma société de musique (Le réveil de la garde de Charles Gourdin, Chanteclair de Lucien Vernier et Festival de Pierre Bréard). Autant dire que le TO III, je l'ai dévoré. Je suis devenu depuis collectionneur de méthodes de tambour et je suis heureux d'avoir en ma possession les premières éditions du TO I, du TO II et du TO III.
Un premier paradoxe cependant, malgré le nombre d'ouvrages sur le tambour disponibles à ce jour, j'ai souvent rencontré, lors de nombreux stages que j'ai encadré, des tambours qui ne connaissait que leurs œuvres imposées de l'année, il a fallut leur faire découvrir le répertoire.
En troisième lieu, les nombreux stages de formation tambour organisés actuellement par les fédérations de musique amateur avec des encadrants de haut niveau.
J'ai appris a tenir les baguettes en deux mois avec un bon tambour de ma musique, et puis, je me suis retrouvé seul, enfin, pas tout à fait, avec le TO I et le disque vinyle, c'était déjà pas mal. Les seuls conseils reçus, c'était pendant les concours d'hiver, merci à Jo Le Clainche, un bon tambour du Morbihan de me les avoir donnés puis de m'avoir reçu chez lui, en 1974, pour me faire progresser.
J'ai effectué mon premier stage en 1975 à saint Brieuc, organisé par le Comité Olympique Briochain, avec la présence de Robert Goute, une révélation sur le travail qu'il me restait a accomplir. Premier stage donc six ans après mes débuts, aujourd'hui, un débutant peut trouver des stages adaptés avec des formateurs compétents.
Un second paradoxe, une impression réelle que le nombre de tambour diminue, malgré informations, ouvrages et formations, cela est sans doute due à l'évolution des batteries fanfares, le répertoire demandant l'utilisation de la batterie et des nombreux instruments de percussion, et aussi de la diminution du nombre d'associations.
Par contre , la qualité est présente, grâce aux fédérations, à quelques écoles de musique qui ont parfaitement intégré l'apprentissage du tambour d'ordonnance et à divers ensembles de tambours sur le territoire français qui donnent une bonne image de l'instrument, soit en répertoire traditionnel, soit en répertoire plus moderne.
Un troisième paradoxe, malgré le travail effectué depuis de nombreuses années par beaucoup d'amoureux du tambour, j'ai l'impression que l'image d'Épinal du tambour de fanfare est encore fortement ancrée dans l'imaginaire de nos concitoyens.
En voici deux exemples :
En mille neuf cent quatre-vingts je débute ma carrière dans un centre du ministère de la défense. Début mille neuf cent quatre-vingt-un, une semaine de la musique est organisée, avec démonstrations musicales professionnelles tous les midis au restaurant d'entreprise. Une note de service interne propose aux musiciens amateurs de bon niveau de présenter leur instrument. Je me présente, sourire de l'organisateur, je suis le troisième, après un organiste et un hauboiste. Quel instrument présente tu ? Le tambour. Désolé, ce n'est pas possible, ce n'est pas de la musique. Je me suis battu, note de service et preuves tambourinesques à l'appui et j'ai joué le répertoire du TO III devant 400 personnes un peu étonnées de voir un ingénieur jouer du tambour. Je venais d'obtenir mon prix national en 1980 après un an de travail à Paris avec Robert Goute. Le plus marrant , dans l'histoire, mon chef de service vient me voir, il avait pris des cours de tambour avec Robert Goute dans un orchestre scolaire de la région parisienne, et il n'osait pas avoué qu'il avait joué du tambour.
Depuis trois ans, j'apprends le djembé, parce que j'en avais envie depuis longtempsps, et parce que ma fille ainée a adopté au Burkinana Fasso, je voulais donc que papy fasse du djembé. J'accompagne actuellement de la danse africaine et je joue dans plusieurs groupes . Lors d'une fête de la musique, plusieurs groupes jouaient dans une commune de la périphérie rennaise, dont une batterie fanfare avec des tambours et des percussions. Grosse rigolade dans le groupe de percussion africaine dont je faisais partie. A la répétition suivante, j'ai pris mon tambour et j'ai improvisé sur des thèmes africains pour leur montrer les possibilités de l'instrument.
C'est donc à nous, amoureux du tambour de le présenter le plus souvent possible; J'ai personnellement pendant quarante ans joué en concert , bien sur, mais aussi en famille, en entreprise, dans les écoles, dans les églises, au téléthon, en boite de nuit etc.
En quatrième lieu, la possibilité de pratiquer le tambour mais aussi d'autres instruments de percussions.
Il n'est pas rare actuellement de rencontrer de bons tambours qui sont aussi batteurs ou percussionnistes, voire les trois, c'était rare a mes débuts. C'est une chance pour faire connaître aux autres percussionnistes la richesse et l'étendue du répertoire de notre instrument.
En cinquième lieu, la possibilité de produire de spectacles de qualité.
Les possibilités techniques et scéniques actuelles, (lumière noire, laser, effets sonores, informatique etc, alliés à un répertoire moderne du tambour (jeux de baguettes, effets visuels, mouvements, jeux corporels, intégration à d'autres percussions etc) permettent au tambour de se présenter à la fois sous un aspect moderne, mais aussi de faire perdurer les traditions avec un répertoire plus classique, la vidéo que j'ai vu ce jour de la valse des tambours de Sujet en lumière noire en étant un bon exemple.
Et, pour conclure, j'ai , pendant toutes ces années passées au service du tambour rencontré plein de passionnés et noué de solides amitiés. Un petit regret cependant, du à mon entêtement de breton, ne pas avoir défilé sur les Champs-Elysés en 1989 avec tous mes copains tambours. En effet, ayant des difficultés a obtenir des finances auprès des autorités de ma région pour un projet de formation musicale (je ne suis pas doué pour cela); j'ai refusé de participer au groupe des tambours nationaux. J'ai pris conscience de ma bêtise en regardant le défilé de Jean-Paul Goude à la télévision et en reconnaissant quelques têtes amies.
Du coup, je ne me suis jamais inscrit aux tambours de 1989, puisque je n'y avait pas participé, je ne suis donc pas tambour-maître.
Bon, Yvon, il est temps de lancer une nouvelle promotion, il y a plein de nouveaux jeunes talents au tambour d'ordonnance.

Postscriptum : Pour vous remercier de m'avoir lu , je peux vous transmettre gratuitement un PDFde 33 de mes oeuvres manuscrites pour tambour non éditées.(contact :lechenadec@orange.fr).

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Suis d'accord avec Michel... N'étant pas percussionniste ni tambours, je peux juste constater qu'on entend trés rarement de bons tambours... la batterie est passée par là...

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Suis d'accord avec Michel... N'étant pas percussionniste ni tambours, je peux juste constater qu'on entend trés rarement de bons tambours... la batterie est passée par là...


Parceque les groupes de percussions qui se présentent sont meilleurs !!!?? Si ce n'est déjà pas de bonne qualité au tambour, je doute que ce le soit sur d'autres percussions (en tout cas pour ceux que j'ai pu entendre en défilé). La seule différence c'est que c'est plus facile de "déguiser" une rythmique qui "plait" avec un set de percussions.

La qualité ne dépend pas de l'instrument pratiqué, ce serait trop simple.

Comme je l'ai indiqué dans un post précédent (stats examens), les jeunes musiciens ne manquent pas et pourtant, en orchestre, les pupitres de tambours se font de plus en plus rare. Donc, pourquoi former encore des tambours et pas des batteurs directement ??? C'est un paradoxe que j'ai du mal à comprendre et des choix de la part des dirigeants étonnant (à moins que finalement, la technique "tambour" soit vraiment la base pour accéder aux autres percussions!!).

Enfin, je reste persuadé que le tambour reste un instrument très apprécié du public (arrêtons les complexes), pour preuve le succès de chaque prestation de l'École du Tambour en Lorraine par exemple. Pas la peine de vouloir imposer une pratique musicale à ceux qui n'en veulent pas (ou plus), il ne faut compter que sur les passionnés pour le développement de ce bel instrument et comme pour tout, les modes changent et le tambour reste !

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Merci le Chenadec pour cet article.
Il démontre très bien que le tambour a de beaux jours devant lui et que bons nombres de gens (compositeurs et pratiquants) s'intéressent a cet instrument.

j'ai une question (plutot pour le Chenadec) : toi qui a un cursus plutot complet qui connait les rouages de la route du tambour.... penses tu qu'il y ait des points fébriles qui peuvent être "handicapant" pour cet instrument?

_____________________________
Mettez ensemble les notes qui s'aiment !!!!
(tiré et inspiré de W.A. Mozart)

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Etant moi-même un "pur" tambour (j'ai commencé par cet instrument, et j'en fais aujourd'hui mon métier), je crois qu'on ne se pose pas les bonnes questions. Je vais vous en poser, et la réponse viendra naturellement:

- Peut-on entendre du tambour à la radio, à la télé (émission télé, film... ?)
- Qu'elle période "historique française" est la mieux représentée par le tambour ? Croyez-vous que cette "période" est mise en avant en France ?
- La jeunesse d'aujourd'hui, voir vous même, connaissez-vous encore des chants/chansons traditionnelles de la révolution, de l'Empire, du Second Empire, du début du XXeme siècle, d'il y a 50 ans ?
- Dans l'esprit des français quel type de musique représente le tambour ?
- Dans l'esprit des profs de conservatoire, que représente le tambour ?

Et pour te répondre Hlanders, il y a une réponse toute simple: Oui il y a en un point handicapant, peut-être le plus handicapant du tambour: le temps de la formation. Avec une trompette, un piano, une batterie, n'importe quel autre instrument, tu peux sortir des sons, jouer un morceau rapidement. Le tambour, instrument plutôt ingrat, il faut plusieurs années avant de sortir un morceau vraiment intéressant.

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
[quote="adlibitum88"]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Suis d'accord avec Michel... N'étant pas percussionniste ni tambours, je peux juste constater qu'on entend trés rarement de bons tambours... la batterie est passée par là...


Parceque les groupes de percussions qui se présentent sont meilleurs !!!?? Si ce n'est déjà pas de bonne qualité au tambour, je doute que ce le soit sur d'autres percussions (en tout cas pour ceux que j'ai pu entendre en défilé). La seule différence c'est que c'est plus facile de "déguiser" une rythmique qui "plait" avec un set de percussions.

Comme je l'ai indiqué dans un post précédent (stats examens), les jeunes musiciens ne manquent pas et pourtant, en orchestre, les pupitres de tambours se font de plus en plus rare. Donc, pourquoi former encore des tambours et pas des batteurs directement ???

Je doute aussi que le niveau en matière de percussions soit meilleurs, mais comme tu le dis, en se débrouillant un petit peu, en déguisant, il est plus facile de faire quelque chose de correct.

Moi je suis de ceux qui aiment les "traditions", je trouve qu'il serais fort dommage de voir les tambours disparaitres, à terme, de nos formations...

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
Je suis bien évidement en total accord avec Michel Mathieu et Alex...
La tradition, et donc à fortiori l'origine embryonnaire du tambour, se diluent peu à peu dans les nouvelles générations, qui perdent, par la force des choses, " l'esprit" tambour militaire. Car qu'on le veuille ou non, il s'agit bien à la base d'un instrument issu de la tradition militaire qui transmettait des ordres, d'où son appellation d'instrument " d'ordonnance", tout comme la trompette de cavalerie et le clairon entre autre...
Et avec la suppression du service national, le tambour en a encore pris un coup !
Force est de constater que ce n'est plus dans l'air du temps, "d'accepter" la discipline et la rigueur qui régnaient dans nos bf il y a encore 15 à 20 ans, et qui faisaient de ces ensembles la fierté des communes, des corps de sapeurs-pompiers et autres cercles et patronages en tout genre...
Combien de bf défilent encore ? Marchent correctement au pas ? Effectuent de l'ordre serré de temps en temps ? Tout ceci est devenu " ringard" et d'un autre siècle, lorsque je questionne les jeunes que je rencontre ça et là au cours de nos prestations. Et pourtant, c'est ce que le public aime par dessus tout !
Un tambour est dans le premier rang, c'est les premiers que l'on voit, il doit être fier et charismatique en portant en lui toutes les traditions qui en découlent !
Ceci doit faire parti de l'apprentissage et de la formation d'un tambour.
Ca n'attire évidement plus les jeunes, ajouter à cela la longueur de l'apprentissage de cet instrument très long à maitriser et les ingrédients sont réuni pour se tourner vers les diverses percussions, plus rapides à apprendre, et dont la discipline militaire n'est en aucun un besoin lié à cela...
Voila ma constatation personnelle au fil des ans passés. La sauvegarde de ces instruments passera inévitablement par la création, un jour où l'autre, d'un "conservatoire des instruments naturels", totalement indépendants des conservatoires existants qui sont à l'opposé idéologique de la pratique des instruments d'ordonnance, mais ne sera t-il pas trop tard à ce moment là ?
Quant au répertoire du tambour, avant de le décrier et de dire qu'il est dépassé, jouons-le correctement !
Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 0024

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
C' est un débat qui "tourne"
Alors OUI C'est à nous de montrer que le TAMBOUR a encore une place dans le monde de la musique est arrêtons de nous mettre une balle dans le pied et defendons notre patrimoine coute que coute

descriptionLes styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour? - Page 3 EmptyRe: Les styles d'ensemble de percus... délaisse t'on le tambour?

more_horiz
GROSVALET emmanuel a écrit:
C' est un débat qui "tourne"
Alors OUI C'est à nous de montrer que le TAMBOUR a encore une place dans le monde de la musique est arrêtons de nous mettre une balle dans le pied et defendons notre patrimoine coute que coute


Exactement...
et voici de quoi mettre tout le monde d'accord :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]