Le forum BFConnexion

Le forum de toutes les batteries fanfares


Partagez

descriptionLa SAEM EmptyLa SAEM

more_horiz
On parle de plus en plus de législation sur le forum (ce que je trouve très bien) mais on ne parle pas ou peu de la SAEM.

Donc, pour ma part, le sujet me fait bien marrer car cet organisme enfonce une porte ouverte en prétendant protéger les compositeurs des photocopies interdites (sachant qu'il n'y a que les éditeurs qui voient un gros pourcentage sur une pièce et non les auteurs).

La SAEM dit : "c'est interdit de faire des photocopies" ; personne n'invente rien, tout le monde c'est que
c'est interdit de photocopier et ça a toujours existé (enfin j'espère que la majorité est au courant ....). Donc ok c'est interdit mais il faut rappeler que, peut-être, que certains groupes font des photocopies - certes pour eux-mêmes mais surtout - pour le groupe qui vient demander : "j'aimerais jouer ce morceau, est-ce que tu peux me le donner". Et c'est, à mon avis, pour ça que la SAEM a été créé.

Et pour finir sur ce post, une question à laquelle personne n'a su me répondre : la SAEM protège qui ???
le compositeur/l'éditeur affilié à la SAEM ou juste elle-même en disant : "la moindre photocopie non comptabilisée est pénalisable" (et je parle surtout des éditeurs/compositeurs qui ne veulent pas entendre parler de SAEM) ????

Donc, si je ne suis pas clair ......................................................... la SAEM : c'est quoi ? ça sert à quoi ?

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Sylvain, j'ai trouvé ca : http://www.ffemnet.com/documents/textes/conv_seam.htm
Par contre apparament, c'est SEAM (SOCIÉTÉ DES ÉDITEURS ET AUTEURS DE MUSIQUE

) et pas SAEM... La SAEM Thinking

_____________________________
Mettez ensemble les notes qui s'aiment !!!!
(tiré et inspiré de W.A. Mozart)

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Bienvue "H" je suis sur le même site.... C'est bien SAEM, à votre avis, est-ce que les écoles de musique affiliées à la CMF sont membres de "fédération française de l’enseignement musical" La SAEM 23

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Oui on a aussi eu courrier de cette SAEM ! J'aimerais bien en savoir un peu plus...

J'ai quand même l'impression que c'est pour faire de l'argent...

_____________________________
Cédric Jarlégan alias Massilia !
Webmaster www.bfnm.fr

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
C'est certainement pour faire de l'argent.... masi c'est certainement aussi une façon de contrôler ce qu'on fait de nos originaux et nous obliger à acheter plus d'oeuvres... j'ai le courier de la SAEM sur mon bureau aussi......

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Quand je vois le nombre de méthodes, partitions individuelles imposées (que l'on a régulièrement avec difficultés), méthodes (qui changent tous les ans)... Le budget consacré à ces achats est déjà énorme !

_____________________________
Cédric Jarlégan alias Massilia !
Webmaster www.bfnm.fr

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Pour les cours tu peu faire des photocopies.....

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Un petit point sur la SAEM. Il s'agit d'une "branche" de la SACEM, indépendante toutefois du point de vue de son statut juridique. La convention qu'elle propose est la suivante : elle légalise la copie de l'original que l'on possède, en y apposant un timbre fourni par cette société. Mais attention, cela ne rend pas légal le fait de copier un matériel entier et de le donner à une association tierce.
Personnellement je ne partage pas du tout le principe de cette convention et voici pourquoi :
1/ Les lois de la République sont ou ne sont pas. Qu'une société "facture" le contournement d'une loi me parait moralement abusif.
2/ L'argent récolté est reversé à un fonds censé compenser les pertes dues, le tout reversé aux membres de cette société, cela dit :
- qu'en est-il des éditeurs qui ne sont pas adhérents de la SAEM ? Ils passent "à côté" ou sont "obligés" d'adhérer s'ils veulent faire partie du système
- qu'en est-il des éditeurs étrangers qui n'ont rien à voir avec la SACEM et la SAEM ? Leur côte part disparait forcément dans l'enveloppe globale...
- qu'en est-il d'une répartition "équitable" ? Elle est impossible puisque rien ne permet de quantifier ce qui est copié de ce qui ne l'est pas.

Pour autant, je ne minimise pas du tout les difficultés des Editeurs de Musique, surtout dans notre secteur des harmonies et BF... Ils sont peu nombreux :
- Robert Martin (qui a mis de coté l'édition BF il y a lurette)
- Corelia, une seule personne dans la société, en la qualité de Martine Zuber, qui maintient à flot la boite comme elle peut... (elle a une autre activité professionnelle annexe sinon ce serait fini...)
- Alfonse Production (toute petite structure)
- Pierre Lafitan, qui lui aussi a une autre activité pour pouvoir vivre.
Quelques autres structures, le plus souvent en "solo"...

Quant aux autres éditeurs qui un temps ont sorti de la musique pour harmonie et/ou BF, ils se contentent d'écouler les stocks, écrasés par les grosses machines que sont De Haske, par exemple.

Bien sur il faut aussi faire face aux réalités budgétaires des associations BF qui - pour certaines, n'ont que quelques subsides pour exister.
Selon moi, la solution pour ce qui concerne les partitions doit passer par la Fédération Départementale ou Régionale, selon les cas et l'envergure locale.
En effet, il me paraitrait intelligent que les fédérations investissent elles dans l'achat d'un fonds de partitions, à mettre à disposition des sociétés lorsqu'elles ne sont pas en mesure financièrement de faire face au renouvellement de leur bibliothèque. Le "prêt" n'est pas interdit, loin s'en faut...
L'autre versant intéressant du système serait de programmer intelligemment les achats de répertoire, aussi une petite réunion annuelle autour de cette question serait autant de "remue méninges" qui font toujours avancer les choses...
C'est une voie à explorer il me semble.

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Exactement.. Je ne partage pas non plus...

"Qu'une société "facture" le contournement d'une loi me parait moralement abusif." : c'est exactement le sentiment que l'on a... Ceci est-il réellement légal? C'est à dire légiféré???

_____________________________
Cédric Jarlégan alias Massilia !
Webmaster www.bfnm.fr

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
La SACEM, la SAEM, la SDRM, etc... sont des sociétés de répartition de droits qui sont agréées par le législateur.
Maintenant il y a une vraie opacité qui est dérangeante. Et comme ce sont des organismes non publics, ils échappent aux contrôles de la Cour des Comptes...
Mais soyons rationnels, si la SACEM n'existait pas, le monde des auteurs serait dans l'incapacité de vivre...
J'en reste pour ce qui me concerne sur l'idée d'utiliser des copies en répétition et de poser les originaux sur le pupitre lors des concerts.
Ou encore, et là ce serait la VRAIE évolution, en terme de marché et d'adaptation aux nouvelles technologies : pousser les éditeurs à développer la vente électronique et le principe de "licence". Tout le monde y serait gagnant...

A titre d'exemple, voyez l'éditeur Flex :
http://www.flexeditions.com/

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@tamino a écrit:
La SACEM, la SAEM, la SDRM, etc... sont des sociétés de répartition de droits qui sont agréées par le législateur.
Maintenant il y a une vraie opacité qui est dérangeante. Et comme ce sont des organismes non publics, ils échappent aux contrôles de la Cour des Comptes...


Y'en a qui ont essayé de se poser la question !
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/les-hauts-salaires-de-la-sacem-choquent-les-deputes-25-11-2010-1267044_52.php

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
J'aimerais connaitre les retombées réelles pour les auteurs...

_____________________________
Cédric Jarlégan alias Massilia !
Webmaster www.bfnm.fr

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Côté éditions, n'oublions pas les Editions COMBRE (aujourd'hui rachetées par Henry Lemoine). Sans les éditeurs Robert Martin et Combre la musique de BF n'aurait pas trouver une si large diffusion dans les années 60.
J'ai toujours soutenu les divers éditeurs de musique pour BF, quite à me faire insulter ici même sur ce forum !
Nous avons également bcp parlé du problème de la photocopie. Les partitions sont chères, donc ont photocopie la musique. La musique est photocopiée dont l'éditeur vend plus cher. C'est sans fin !
Le concept de FLEX Editions, avec qui je travaille désormais, me semble un bon compromis : soit l'on achète la version papier, soit l'on peut télécharger la musique, à moindre prix.
En BF, je dirai que la photocopie est entrée dans les mœurs. C'est surtout un débat idéologique sur lequel il convient de mener une réflexion, voire une prise de conscience. En symphonique, la photocopie est proscrite, l'on ne travaille qu'avec des originaux, ce qui génère quand même pour le musicien, un certain plaisir. Il est vrai que les orchestres subventionnés ont des moyens financiers autres qu'une petite société populaire.
Lorsque vous avez envie d'un livre, soit vous l'achetez en librairie, soit vous le consultez gratuitement dans une bibliothèque. Il ne me viendrait pas à l'idée de photocopier un livre pour éviter de l'acquérir. Lorsque l'on photocopie une partition c'est un manque à gagner pour l'éditeur et pour le compositeur. Les procès intentés par la SAEM vont dans ce sens (pour info, un directeur d'un conservatoire national a écopé de 3 mois, dont un mois ferme !).
Pour moi, un genre est vivant, lorsqu'il est diffusé par des sociétés spécialisées (je pense en particulier à la pérennité du système : si nous avons trace aujourd'hui de la musique "ancienne" : Gadenne/Randouyer/Defrance/Fiquet c'est grâce à la musique imprimée. Si ces auteurs avaient fonctionné à compte d'auteur, nous n'aurions plus aucune trace de leur musique aujourd'hui.)
Je pense être l'un des rares compositeurs à être diffusé aujourd'hui par l'ensemble des sociétés d'éditions françaises. Je puis vous dire que ce n'est pas sans mal, vu le contexte économique actuel.
Tamino a dressé la liste des éditeurs "courageux", qui croient encore à la défense de ce genre, pour combien de temps...??

JLC

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Effectivement, il y a eu Combre en son temps. N'oublions pas Duhautois aussi, enfin la liste était assez large il y a qq années mais aujourd'hui....
Concernant le parallèle que tu fais avec l'édition littéraire, on voit apparaitre le concept "ebook". Aujourd'hui on trouve les livres en version électronique... Plus de papier ! http://www.ebooksgratuits.com/
Lire les classiques sur son Iphone est désormais possible....
Et en même temps tu cites la simple "bibliothèque" à laquelle tout le monde est habitué. C'est sur ce concept que la constitution de "partothèques" départementales pourrait être l'une des voies pour constituer/encourager/développer et maintenir du répertoire sans qu'il soit dispersé.
Si chaque fédération départementale faisait l'acquisition des nouveautés en "N" exemplaires selon le nombre des sociétés affiliées, en mutualisant des moyens, cela constituerait un roulement économique certes moins florissant qu'il ne l'était jadis mais avec une projection économique plus "claire".
Un éditeur est détenteur d'un catalogue et "fabrique" du patrimoine, ne l'oublions pas. Travailler à compte d'auteur est un moyen que l'on met en oeuvre dès lors que la diffusion est si confidentielle qu'elle ne peut être rentable dans le système habituel de l'édition.
Il faut inventer de nouvelles choses...

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@tamino a écrit:

En effet, il me paraitrait intelligent que les fédérations investissent
elles dans l'achat d'un fonds de partitions, à mettre à disposition des
sociétés lorsqu'elles ne sont pas en mesure financièrement de faire
face au renouvellement de leur bibliothèque. Le "prêt" n'est pas
interdit, loin s'en faut...



Si chaque fédération départementale faisait l'acquisition des
nouveautés en "N" exemplaires selon le nombre des sociétés affiliées,
en mutualisant des moyens, cela constituerait un roulement économique
certes moins florissant qu'il ne l'était jadis mais avec une projection
économique plus "claire".

Il faut inventer de nouvelles choses...



Jean-Louis Couturier a écrit:
En symphonique, la photocopie est proscrite, l'on ne travaille qu'avec des originaux, ce qui génère quand même pour le musicien, un certain plaisir. Il est vrai que les orchestres subventionnés ont des moyens financiers autres qu'une petite société populaire.


Est-ce que tous les symphoniques achètent ou louent le matériel ?

Et si l'idée de JJ était retenue par un "groupement", quelles sont les contraintes de la location (autorisations, prix de location ...)?

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Les symphoniques bien établis possèdent leur propre bibliothèque mais certaines oeuvres ne sont disponibles qu'en location.
Parfois c'est même une situation cornélienne ! Par exemple la plupart des opérettes (Offenbach, par ex.) sont à la location mais pourtant Offenbach est dans le domaine public. On ne trouve pourtant pas les partitions à la vente ou rarement car aucun éditeur n'a voulu se lancer sans doute dans des frais de gravure assez conséquents... Résultat il m'arrive de refaire des orchestrations d'opérettes car le montant que je demande pour ce travail correspond à peu près au tarif de location, ce dernier est calculé "par représentation". On frise parfois des sommes assez considérables (600, 800, 1000 euros de loc. pour une soirée...). Autrement dit, une association qui veut monter 4/5 représentations d'une opérette a tout intérêt à prendre un orchestrateur car pour des montants analogues, il peut garder la partition et se constituer sa propre bibliothèque. Cela dit ce genre de travail est considérable et il ne faut pas trop compter ses heures et le taux horaire....

Concernant une partothèque centralisée, rien n'empêche légalement le prêt. D'autant que la société, si elle est membre de la fédération, est en quelques sorte "usager" auprès de sa fédé.

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Une petite question.
Je joue dans d'autres groupes qu'une BF et il m'arrive souvent d'écrire mes propres partitions (je ne dois pas être le seul) en déchiffrant "à l'oreille" des lignes de basse de morceaux connus (rock, pop-rock, variétés internationales.....etc ). Est-ce illégal ?

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
C'est typiquement le cas que je citais concernant les orchestres de bal qui "relèvent" les standards de la pop/variété.
En fait, pour être un peu plus précis, le dépôt sacem d'une oeuvre comporte plusieurs volets : il y a une protection de l'auteur et une protection de l'éditeur.
Par exemple, qd je bossais pour Mylène F. - j'avais remarqué que toutes les compos étaient déposées sous le nom des auteurs/compositeurs (Laurent Boutonnat, musique / M. Farmer, paroles) et sous le nom d'une société d'édition.
Les droits d'auteurs et d'éditeur étaient par là protégés.
Mais en fait, cette société d'édition n'édite rien du tout en terme de partoches. Elle n'est là que pour mettre en place une protection à l'édition et toucher les droits qui y correspondent.
Tous les chanteurs et producteurs procèdent de la sorte.
Donc, en théorie, "relever" d'oreille et inscrire sur une feuille de papier à musique un succès radiophonique n'est pas légal. Mais en pratique, c'est inapplicable. Ce procédé est là en vérité pour mettre en place une protection et pouvoir "gérer" des cessions de droits à d'autres éditeurs qui souhaiteraient par exemple diffuser des arrangements divers... Certains acceptent, d'autre pas du tout. C'est le cas de Mylène Farmer, aucun droit n'est jamais donné à aucun éditeur. Moi-même, pourtant "dans la place" et directement auprès de Laurent Boutonnat ai-je essayé de le convaincre de bien vouloir céder une autorisation de sortir de bons arrangements pour harmonie des succès de Mylène, il n'a jamais voulu....
Bon, dans le cas des orchestres entre potes ou des orchestres de balluche, on joue à peu près ce qu'on veut en se débrouillant et ça marche ainsi depuis des décennies...

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Le problème pour ces styles de musique (rock, pop-rock, variétés internationales, jazz etc .....), c'est que dans le commerce, on trouve très souvent des "cahiers" de partitions avec les partitions de la mélodie, la grille d'accord, éventuellement un accompagnement piano ou guitare (pas tout le temps correspondant à l'original) mais quasiment jamais une partition de batterie ou de basse et il faut bien se débrouiller ...........On ne peut pas acheter quelque chose qui n'existe pas ! La SAEM Musique6
C'est peut-être pour çà que des sites de partitions et tablatures "pirates"se multiplient sur le net ! La SAEM Musique2

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Et encore, souvent les "song books" qu'on trouve sur le marché sont faits n'importe comment, avec des grilles d'accord approximatives...

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@serge(64) a écrit:
....mais quasiment jamais une partition de batterie ou de basse....

Serge, on parle ici d'édition de .....musique , alors stp ...!!!: :lol!: La SAEM Humour

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@krichon a écrit:
@serge(64) a écrit:
....mais quasiment jamais une partition de batterie ou de basse....

Serge, on parle ici d'édition de .....musique , alors stp ...!!!: :lol!: La SAEM Humour ben justement les mecs qui jouent du tambour peuvent pas comprendre .......... La SAEM 36 :lol!:

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Ah oui, les percussions, enfin les lecteurs de croix......

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@tamino a écrit:
Ah oui, les percussions, enfin les lecteurs de croix......

Tu ne vas pas te mettre aussi du côté des gratteurs de ficelles, non ..? La SAEM 32 La SAEM 20

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
T'énerves pas Christian, ils ne peuvent pas comprendre ! :lol!:

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Hussard 68 a écrit:
T'énerves pas Christian, ils ne peuvent pas comprendre ! :lol!:

En fait ce sont de grands sentimentaux et de grands timides .. /red ...ils ne savent pas comment dire qu'ils nous aiment..!!! La SAEM 04 La SAEM 01 La SAEM 10 La SAEM Humour

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Je profite du sujet pour faire une petite demande à nos amis compositeurs : pourriez-vous joindre au "matériel", quand on achète une de vos compositions, une partition en ut pour basse ou tuba en Ut car en général, il y a une partition pour tuba ou souba en Sib.............çà m'évitera de retranscrire et de faire une "partition illégale" La SAEM Musique2
Merci à ceux qui le font déjà.

Krichon, pas de remarques désobligeantes, je t'ai à l'œil La SAEM 04

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
daccord avec toi serge 64, et comme je l'ai deja demandez maintes fois, pourquoi les compositeurs ou editeurs ne demande pas l'effectif de nos sociétés quand on commande ? avec quelques partoch en plus cela eviterait des photocopies ! surtout que ca ruinera personne ! moi jdis ca mais jdis rien !

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
@jemymanaud a écrit:
daccord avec toi serge 64, et comme je l'ai deja demandez maintes fois, pourquoi les compositeurs ou editeurs ne demande pas l'effectif de nos sociétés quand on commande ? avec quelques partoch en plus cela eviterait des photocopies ! surtout que ca ruinera personne ! moi jdis ca mais jdis rien !


c'est pas une mauvaise idée ça La SAEM Musique6

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
[quote="serge(64)"]Je profite du sujet pour faire une petite demande à nos amis compositeurs : pourriez-vous joindre au "matériel", quand on achète une de vos compositions, une partition en ut pour basse ou tuba en Ut car en général, il y a une partition pour tuba ou souba en Sib.............çà m'évitera de retranscrire et de faire une "partition illégale" La SAEM Musique2
Merci à ceux qui le font déjà.

Krichon, pas de remarques désobligeantes, je t'ai à l'œil La SAEM 04 [/quote]

Tu cherches le baton pour te faire battre amigo !! :lol!:

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Michel, pas de soucis ...c''est ma semaine de bonté et d'indulgence ....je pardonne tout ....! La SAEM 42 La SAEM 42

Mais attention la semaine prochaine ...je fais un carton ...!!! La SAEM 32 La SAEM Newsmi16

La SAEM 300365

descriptionLa SAEM EmptyRe: La SAEM

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum