Le forum BFConnexion

Le forum de toutes les batteries fanfares


Partagez

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyDROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
Lu aujourd'hui sur le Net :


Depuis le rachat de YouTube par Google, ça n’était plus qu’une question de temps avant qu’un procès pour violation de copyright ne soit intenté à leur encontre. C’est désormais chose faite, puisque le géant Viacom leur a fait retirer 100.000 vidéos et leur demande un milliard de dollars…

YouTube a fait le maximum pour éviter d’en arriver là, notamment en signant des accords avec les grands networks.

Mais lorsqu’il s’agit de contenu fourni par les visiteurs, on s’attaque à la quadrature du cercle. Il est facile pour tout un chacun d’y mettre du contenu illégal (à différents égards), qui plus est en toute bonne foi : une vidéo rigolote à partager, quoi de plus naturel sur Internet… Un montage maison à partir d’images d’un film, ou un nouveau doublage, ou encore tout simplement un générique de notre enfance, voire des épisodes entiers… Le hic c’est que ça se fait au détriment des ayants droits, qui méritent au minimum une légitime rétribution pour leurs œuvres, d’autant que YouTube gagne de l’argent grâce à elles.

Le problème peut être d’autant plus crucial pour un blog comme celui-ci, qui a parfois besoin d’images soumises à copyright pour informer. Sans l’autorisation des ayants-droits, point de salut. Un blog critique sur la publicité peut se voir retiré de sa substance à l’aide d’un seul email.

S’il fallait que tout le contenu de YouTube ne soit fourni que par les ayants droits, il ne resterait plus grand chose à y voir… Sans compter que, même si vous faites votre propre petit film, sans reprendre une histoire ou des personnages existants, il faut aussi faire votre propre musique, etc…

Les vidéos sur Internet se nourrissent de la télé, et la télé se nourrit elle aussi des vidéos d’internet : aujourd’hui, quelle émission de divertissement n’a pas sa petite séquence d’images amusantes en provenance du web? Ces émissions demandent-elles l’autorisation de diffusion de ces séquences à leurs auteurs? Les rémunèrent-elles? Pas si sûr…

De leur côté, les industriels de la culture préparent la contre attaque, avec les fameux DRM, qui jusqu’ici ont été plus efficaces à ennuyer les consommateurs légitimes que les pirates eux-mêmes…

Comment faire en sorte de ne pas priver Internet de sa substance, tout en respectant les droits d’auteur? Il semble que ça soit tout bonnement impossible à trancher de manière définitive, et qu’on se prépare à des années à naviguer entre tolérance et procès…


Pascal FONTENEAU

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
CQFD

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
bien souvent (je prends le cas des videos de BFs que l'on trouve) les videos sont entiére...
Normalement, n'as t'on pas le droit a seulement des extraits???
je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je m'y perd avec tous ce qui est ecrit de par la loi, ce qu'on dit etc...
Si quelqu'un pouvait éclairer nos lanternes!!!

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
Même des extraits, c'est en principe interdit.
Quadrature du cercle effectivement.

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
Les réponses sont sur le site de la SACEM (rubrique, illustration de site web) :
www.sacem.fr
A priori si on ne dépasse pas 10 extraits c'est 20 € HT par an ; (ça a
baissé ; il y a un an ou deux je crois me souvenir que c'était 10 € par mois)

EXTRAITS:

Les conditions préalables

Vous êtes une personne physique et vous exploitez un site en votre nom.
Votre site ne génère aucune recette directe ou indirecte (abonnement, publicité, sponsoring, produits dérivés…).
Si tel est le cas, reportez-vous au tarif applicable aux sites dits « institutionnels » .
Vous n'offrez aucune œuvre en téléchargement sur votre site, même gratuitement.
Vous exploitez un maximum de 10 œuvres, quelque soit le type d'œuvre, par mois sur votre site.

Si vous êtes un particulier, que vous ne remplissez pas toutes ces conditions préalables, ou proposez un mode d'exploitation des œuvres autres que ceux présentés sur ce site, nous vous invitons à prendre contact avec SESAM qui vous communiquera les conditions applicables.

Les conditions financières au 23 mai 2001 :


REMUNERATION (maximum de 10 œuvres par mois)
Forfait mensuel 2 € HT
Forfait annuel 20 € HT

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
Boh moi ces histoires sa m'énerve.
Entre les droits d'auteur, les lois, qui a droit à qui, à quoi ..?
Et la liberté d'expréssion? On a le droit?
En fait la liberté d'espréssion c'est à celui que sa arrange, entre la SACEM qui te prend de la tune à tous va et qui interdit ceci ou celà. Maintenant sur le net on a plus le droit de faire ce qu'on veut. On a le droit, OUI, mais d'interdire.
On ne peut plus rien faire sans que cela ai une concéquence sur autrui. Et même sur le fait d'organiser un évènement musical (concert, festival, etc) Il y a toujours quelqu'un qui est là pour te prendre des sous et t'interdire.
Zigmu ? Les rémunérations que tu parle plus haut, c'est que tu est payer pour mettre des extrait sur un site ou faut que tu paye?
En clair on si perd avec toutes ces obligation et interdiction.
Où va le monde, où va l'Homme ???

Dsl mais je suis allergique à la connerie Humaine :-)

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
20euros pour s'acquitter des droits d'auteur de manière forfaitaire.
Ce qui n'est pas grand chose.
On tape volontiers sur la tete de la SACEM et le principe du droit d'auteur est bien souvent mis en cause. Certainement parce que la musique est qq chose d'immatériel. Quand on achète une baguette de pain, on a qq chose en main, un morceau de musique, c'est du vent...
Et pourtant, moi je ne sais pas faire le pain. Donc, quand je vais chez mon boulanger, il ne m'en fait pas cadeau. Cela dit je pourrais faire mon pain "en amateur". C'est analogue pour la création artistique. Un auteur compose, il passe du temps, du savoir faire. Sa seule rémunération, c'est le droit d'auteur. S'il a du succès, il gagne sa vie, sinon rien.
Il faut en avoir conscience. Personnellement je ne télécharge JAMAIS de musique et j'ai fait la guerre à mes filles qui accumulaient des heures de musique pompées sur Internet, pour rien. Quand on organise un spectacle ,on gagne plus ou moins d'argent avec les entrées, les ventes annexes, etc... L'auteur contribue au spectacle puisqu'il fournit la matière première.
Il est donc logique qu'il gagne sa vie sur ce principe simple. Le frais sacem pour un concert ne sont pas "insurmontables", c'est loin d'être la plus grosse ligne budgétaire dans l'organisation d'une soirée. Divisez la facture SACEM par le nombre de titres joués dans une soirée, vous verrez que par unité, ça n'est pas énorme. C'est la rétribution du compositeur... Les diffusions radio et télé fonctionnent sur le même principe.
L'auteur touche également sur les pressages de CDs.
Pour internet le problème est que la diffusion devient totalement incontrolable. Tout le monde met à disposition des tonnes de musique, squizzant ainsi les droits de tout le monde. On n'achète plus le CD, donc les droits ne remontent plus - ni à l'auteur, ni aux interprètes.
D'aucun disent que les artistes et les gros labels gagnent assez d'argent. Bien sur, les artistes "phares" ne sont pas "sdf".
Mais... Les ventes de disques ont chutés ces dernières années.
10% de moins sur 2006. Que croyez vous ? Ce manque à gagner s'est répercuté non pas sur les artistes les plus diffusés, mais sur les petites productions (musique classique, jazz...).
Des boites comme Universal ou Sony Music ont viré de leurs catalogues les artistes ou secteurs peu rentables. Sony Classiques a tout bonnement été fermé. Point barre.
Avant tout, c'est la diversité et la culture qui prend une claque. L'uniformisation nous guette. Pensons-y.

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
BF Chevanceaux a écrit:

Zigmu ? Les rémunérations que tu parle plus haut, :-)


REPONSE "A"

c'est que tu est payer pour mettre des extrait sur un site?

REPONSE "B"
ou faut que tu paye?


Difficile question ; je propose que l'administrateur fasse un sondage sur le sujet !

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
@tamino a écrit:
20euros pour s'acquitter des droits d'auteur de manière forfaitaire.
Ce qui n'est pas grand chose.
....................Un auteur compose, il passe du temps, du savoir faire. Sa seule rémunération, c'est le droit d'auteur. S'il a du succès, il gagne sa vie, sinon rien..............Pour internet le problème est que la diffusion devient totalement incontrolable. Tout le monde met à disposition des tonnes de musique, squizzant ainsi les droits de tout le monde. On n'achète plus le CD, donc les droits ne remontent plus - ni à l'auteur, ni aux interprètes.
...................
Avant tout, c'est la diversité et la culture qui prend une claque. L'uniformisation nous guette. Pensons-y.

Tréve de plaisanterie
Entièrement d'accord

descriptionDROIT D'AUTEUR ET INTERNET... EmptyRe: DROIT D'AUTEUR ET INTERNET...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum