Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

BF et Ile de FRance

le Lun 2 Oct 2006 - 8:20
Bonjour à tous,

j'aimerai avoir vos avis sur le fait qu'en Ile de France ( région de plus de 11 millions d’habitants ) la Batterie Fanfare n’attire pas plus les musiciens
Très peu de BF amateurs survivent. ( une poignée )
Quelles peuvent être les raisons ?
proximité de Paris ?
Mauvaise image de marque ?
Pas de collaboration avec les Conservatoire ou Ecoles de musique ?
Peu d'implication des Professionnelles de la BF ?
Nos représentants au sein des différentes Confédérations ou Fédérations
pas assez convaincants vis à vis des élus locaux ?
etc.......
Le débat est ouvert
Merci pour vos contributions.


Joël à8
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 3 Oct 2006 - 21:06
Je trouve l'idée intéressante. Vous avez raison d'évoquer cette particularité régionale. A de rares exceptions, les BF ne sont pas très représentées en Ile de France.
Le genre attire très peu. Il faut souligner que sur Paris et sa banlieue la concurrence est impitoyable en termes de diversité musicale, aussi bien pour les mélomanes que pour ceux qui souhaitent découvrir et apprendre la musique.
Je reste persuadé d'ailleurs, qu'une formation musicale professionnelle de qualité (est-ce un euphémisme ?) (harmonie ou BF) aurait bien du mal pour remplir une salle de concert en région parisienne, sans avoir recours aux invitations. Ne parlons pas d'un concert payant, bien entendu... Vous avez sans doute remarqué qu'à ce type de concert, l'on rencontre toujours les mêmes "afficionados", c'est à dire les gens du crû.
Les mélomanes, eux, sont ailleurs...

... il y aura, sans doute, des jours meilleurs...

Jean-Louis COUTURIER
avatar
serge(64)
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1628
Nom de la BF : Réveil Urtois
Ville (Dép, n°) : Urcuit (Pyrénées-Atlantiques,64)
Instru(s) / Activité BF : Basse Electrique
Date d'inscription : 25/04/2005
http://www.musicurt.fr/

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 3 Oct 2006 - 22:22
Jean-Louis Couturier a écrit: c'est à dire les gens du crû.
Les mélomanes, eux, sont ailleurs...

... il y aura, sans doute, des jours meilleurs...

Jean-Louis COUTURIER

Est-ce que çà veut dire que les gens du cru ne sont pas mélomanes et que la musique jouée par les BF c'est pas de la musique ?
avatar
Yannos
Modérateur
Modérateur
Masculin
Nombre de messages : 2600
Age : 41
Nom de la BF : BF de la Musique de la Garde Républicaine, BF de Château Thierry, BF Orchestra de Louvres
Ville (Dép, n°) : PARIS 75
Instru(s) / Activité BF : Tambour et Trompette basse
Date d'inscription : 18/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 8:09
Jean-Louis Couturier a écrit:

Je reste persuadé d'ailleurs, qu'une formation musicale professionnelle de qualité (est-ce un euphémisme ?) (harmonie ou BF) aurait bien du mal pour remplir une salle de concert en région parisienne, sans avoir recours aux invitations.

Jean-Louis COUTURIER


Je crois que le dernier concert de gala de la musique professionnelle MRTIDF, avec une partie BF , une Harmonie et une tambour, la salle était pourtant en région parisienne et bien remplie !!!!!!

RV pourra en dire plus mais c'est la première fois que l'entrée était sans invitation .....

___________________________________________
Yannos
avatar
gadjou
Commère
  Commère
Masculin
Nombre de messages : 434
Age : 44
Nom de la BF : Gars de Joux (25) - Harmonie Luxembourg-Rollingergrund (lu)
Ville (Dép, n°) : Luxembourg (Luxembourg)
Instru(s) / Activité BF : trombone - trompette basse
Date d'inscription : 27/06/2005
http://garsdejoux.fr

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 11:03
Je reprends ce que j'ai répondu à la question sur un autre sujet:

Jai habité et joué dans une harmonie à Berlin, et paradoxalement, cette ville très jeune et dynamique de 4 millions d'habitants et 3 grandes universités ne possède que 2 harmonies amateurs (vous le savez, il n'y a pas de BF en allemagne) qui ont également du mal à recruter.

Pour moi, la raison est simple: plus la ville est grande, plus elle offre d'alternatives, il existe en effet tant d'autres ensembles musicaux, voir même tant d'autres loisirs extra-musicaux. Donc la concurrence etant grande, il faut arriver à offrir une alternative plus interessante que les autres et surtout se faire connaitre des personnes potentiellement interessés (une campagne d'affichage dans les universités nous avais permis de recruter quelques musiciens qui ignorait notre existence). Mais ce n'est pas facile.

A l'opposé, dans le petit village ou j'ai vécu enfant, il y avait la clique des pompiers ou le club de foot (ou les 2). J'aime pas le foot, donc, j'ai appris le clairon, puis je suis partis ensuite dans la bf. de la petite ville voisine... dans une grande ville, j'aurais peut-être fait autre chose que de la BF ou de la musique.
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 12:00
... et bien bravo à la MRTIDF pour son innovation. A quand pour les autres formations... ?
clint
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1382
Age : 37
Nom de la BF : MGR
Ville (Dép, n°) : paris(paris, 75)
Instru(s) / Activité BF : cor naturel / clairon
Date d'inscription : 14/06/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 12:40
je suis d'accord sur ce que yannos dit mais il y avait quand meme en salle pas mal de musiciens "pros et amateurs" venus écouter la formation, il suffit pour ça de revoir la photo des forumeurs présents ce jour là. mais la salle était pleine quand même.

pour notre formation, notre concert de gala aur lieu le 29 novembre au PACI à issy les moulineaux... venez nombreux...
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 13:19
... le RDV est pris !
reblocho
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 4 Oct 2006 - 13:28
Joel a écrit:Bonjour à tous,

j'aimerai avoir vos avis sur le fait qu'en Ile de France ( région de plus de 11 millions d’habitants ) la Batterie Fanfare n’attire pas plus les musiciens
Très peu de BF amateurs survivent. ( une poignée )
Quelles peuvent être les raisons ?
proximité de Paris ?
Mauvaise image de marque ?
Pas de collaboration avec les Conservatoire ou Ecoles de musique ?
Peu d'implication des Professionnelles de la BF ?
Nos représentants au sein des différentes Confédérations ou Fédérations
pas assez convaincants vis à vis des élus locaux ?
etc.......
Le débat est ouvert
Merci pour vos contributions.


Joël à8

Trés peu de BF amateurs .... mais il ya une concentration de BF pros ... ceci explique peut être cela ... et j'imagine que les pros travaillent sur Paris et préférent aller prendre "leur pied" chez eux en province dans les musiques de leurs débuts...

Puis ne négligeons pas le fait que la BF est évidemment une musique populaire .... donc à mon sens plus adapté à ce qui se passe en Province ....

Et il reste aussi le caractére hyper individualiste de la vie en Région parisienne....j'y ai vécu 3 ans.....plus jamais ça


Dernière édition par le Dim 8 Oct 2006 - 13:32, édité 1 fois
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Dim 8 Oct 2006 - 9:44
Je constate que l'état des BF amateur en Ile de France, n'interesse pas grand monde, les idées pour sortir de l'ornière ne font pas légion, alors ceux qui ont des idées sur tout......
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 14:09
C'etait le 02 octobre 2006
avatar
DT
Homme politique
  Homme politique
Masculin
Nombre de messages : 2682
Age : 58
Nom de la BF : El Gato Negro, Salsa (commande de Graulhet-Tarn)
Ville (Dép, n°) : Ollioules 83
Instru(s) / Activité BF : Trompette/Trombone//Tuba //Vuvuzela// Direction musicale
Date d'inscription : 18/04/2005
http://daniel.tasca.free.fr/

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 14:30
Joel a écrit:C'etait le 02 octobre 2006

que s'est-il passé le 02 octobre 2006 ?
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 14:35
C'est ce jour la que j'avais déjà, il y a un an tout juste, tenté
d'amorcer une réflexion sur ce sujet......
avatar
timike
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1589
Age : 127
Nom de la BF : Sans
Ville (Dép, n°) : LAVELANET (Ariège - 09)
Instru(s) / Activité BF : Sans
Date d'inscription : 25/04/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 14:52
Je vois que ce sujet pourtant très intéressant et très révélateur de la souffrance que les défenseurs de la BF en IDF endurent pour essayer de la faire survivre n'a pas fait débat. D'où le constat accablant que personne, même pas les musiciens du milieu ne s'intéresse à la BF en région parisienne excepté pour prendre de l'argent. Qu'est devenu la passion pour nos chères BF , pour l'ambiance que l'on trouve dans nos associations, les rencontres que l'on fait avec des passionnés et des personnes riches de bonnes relations humaines ? On nous parle de la création d'une nouvelle formation et là tout le monde s'y intéresse un temps par effet de mode et puis plus rien... Ce débat pourrait permettre de faire comprendre le pourquoi et faire avancer les choses avec peut-être des répercutions positives et pour l'IDF et pour la province.
avatar
DT
Homme politique
  Homme politique
Masculin
Nombre de messages : 2682
Age : 58
Nom de la BF : El Gato Negro, Salsa (commande de Graulhet-Tarn)
Ville (Dép, n°) : Ollioules 83
Instru(s) / Activité BF : Trompette/Trombone//Tuba //Vuvuzela// Direction musicale
Date d'inscription : 18/04/2005
http://daniel.tasca.free.fr/

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 17:51
Joel a écrit:Bonjour à tous,

j'aimerai avoir vos avis sur le fait qu'en Ile de France ( région de plus de 11 millions d’habitants ) la Batterie Fanfare n’attire pas plus les musiciens
Très peu de BF amateurs survivent. ( une poignée )
Quelles peuvent être les raisons ?
proximité de Paris ?
Mauvaise image de marque ?
Pas de collaboration avec les Conservatoire ou Ecoles de musique ?
Peu d'implication des Professionnelles de la BF ?
Nos représentants au sein des différentes Confédérations ou Fédérations
pas assez convaincants vis à vis des élus locaux ?
etc.......
Le débat est ouvert
Merci pour vos contributions.


Joël à8

proximité de Paris ?:
pas vraiment lorsqu'on sait qu'en région parisienne on ne parle pas en Km mais en heures, Louvres ou Sénart, c'est pas à quinze minutes de Paris

La BF RATP au coeur de Paris marche très bien( il me semble après les avoir entendu jouer)

mauvaise image de marque ? disons plutôt pas une image "branchée capitale"

Pas de collaboration avec les Conservatoire ou Ecoles de musique ?
ni plus ni moins qu'n province , Louvres fonctionnait avec l'ecole de musique à présent ils ont leurs profs je crois

Peu d'implication des Professionnelles de la BF ?
là aussi je pense ni plus ni moins qu'en province, sauf que les pros lorsqu'ils sont libres, souvent retournent en province dans leur BF d'origine. (se reporter aussi à la question 1)

Nos représentants au sein des différentes Confédérations ou Fédérations pas assez convaincants vis à vis des élus locaux ?
: là c'est de vous qu'il s'agit

en fait je pense qu'il ya en région parisienne:
- beaucoup plus de possibilité d'occuper son temps libre
- beaucoup de concerts plus "dans le vent" ou plus "chic"
- des trajets fatiguants (metro boulot dodo...tiens il y a longtemps qu'on avait plus entendu ça!)
- et très peu de volonté de la part des élus


et vous, vous en pensez quoi ?
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 19:06
et vous, vous en pensez quoi ?

Oui, ce serait bien que les personnes concernées en IDF s'expriment. 9a aiderait sûrement la réflexion.

José.
tamino
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1389
Nom de la BF : Musique des G. de la Paix de Paris
Ville (Dép, n°) : 89
Instru(s) / Activité BF : Direction, composition
Date d'inscription : 30/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Mar 2 Oct 2007 - 20:47
Je pense qu'il n'y a pas que la BF qui souffre en région parisienne. Les harmonies aussi.
Je pense qu'il s'agit plus d'une désaffection pour l'activité même de la musique collective en région parisienne qui - de fait - "plombe" l'activité BF en RP.
Il est vraiment difficile en région parisienne de fidéliser les gens autour d'une activité musicale type harmonie ou BF également parce que le rythme de vie est vraiment différent.
Rentrer du boulot après 1 à 2h de transport et repartir à la répétition, ça devient difficile pour pas mal de gens.
Je pense aussi que l'effet "démographique" y est pour quelque chose. Une activité musicale, c'est aussi ce qui se passe autour sur le plan "humain". Dans une localité aux dimensions modestes, les gens se cotoient entre eux, les élus et les responsables, comme les musiciens ne sont pas des "anonymes". Tout cela alimente le tissu social autour de l'activité musicale qui est au fond une trame, j'allais dire un "prétexte" aux retrouvailles, bref, tout ce qui fait le piment de la vie !
J'ai dirigé longtemps l'harmonie de Brie-Cte-Robert, 25kms de Paris, portes de la Seine et Marne. Pour la plupart les gens travaillaient sur Paris et bien que nous étions une soixantaine d'inscrits, les répétitions se faisaient rarement au delà de 40 personnes. C'est - je pense - beaucoup moins le cas en province où la qualité de vie est globalement (et sans faire de généralité) bien meilleure.
Ca n'est pas pour rien que je me suis enfui de la RP pour la campagne !
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 3 Oct 2007 - 9:07
Ah je vois avec plaisir que la refexion progresse et est très enrichissante, merci DT et tamino.
Toute ces raisons sont réelles , mais je m' interroge également
sur le fait que les éléves des conservatoires sont demandeur pour jouer en ensemble, pourquoi n'y a t il pas de classe d'instrument naturel , ni à Brie Comte Robert , ni Sénart, ni ailleurs en RP.
Voila 10 ans que je travail avec le prof de trompette de Sénart, mais nous ne rencontrons que de l' indifférence.
J ai mis 15 ans à obtenir le financement de stage BF par le Conseil Général du 77, il est ouvert à tous quelque soit le niveau, la société musicale, le lieu d'habitation, mais peu de stagiaires
s'inscrivent.
tamino
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1389
Nom de la BF : Musique des G. de la Paix de Paris
Ville (Dép, n°) : 89
Instru(s) / Activité BF : Direction, composition
Date d'inscription : 30/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 3 Oct 2007 - 10:08
La question de l'ouverture des écoles de musique est sans doute aussi vieille que le sont les BFs. On ne va pas refaire l'histoire mais il est évident que pour toutes les raisons que l'on sait un débutant se tournera plus facilement vers un instrument à système plutot que vers un instrument qui ne joue que 5 à 10 notes.
Il faut se poser la question : "pourquoi un jeune rejoint-il une BF ?".
Personnellement je pense qu'au delà de la musique elle-même, un jeune rejoint une BF parce qu'il est attiré non seulement par le répertoire souvent "jazzy" mais aussi par le groupe en lui-même.
Quand vous allez à la répétition, n'y allez vous pas autant pour retrouver les potes que pour faire de la musique ?
Je pense qu'il s'agit de dynamiques locales et que le succès tient plus (autant...) à l'effet de groupe qu'à la musique en elle-même.
Mais il faut aussi observer les difficultés qu'ont à affronter les écoles de musique et harmonies.
J'ai été directeur pendant 7 ans à Brie-Cte-Robert. L'harmonie est née 5 ans après la création du conservatoire, dans un premier temps intégré à l'école puis ensuite sous forme d'association indépendante.
Encore aujourd'hui, l'école a toute les peines du monde à recruter dans les classes de cuivres. Je n'ai jamais dépassé l'effectif record de 5 élèves en trombone et tuba. La classe de trompette n'a jamais atteint la barre des 10 élèves.
Quant aux effectifs globaux, le pote qui a repris la direction il y a presque 10 ans maintenant a vu l'école chuter de 30% ces dernières années.
A mon époque on pouvait donc juste remplir les pupitres de cuivres de l'harmonie... Nous avons aussi tenté de monter une section tambour / clairon. Sans succès.
Je pense qu'en fait, là où il existe une Bf et une école de musique, une fois surmonté la "reconnaissance" de l'une par l'autre, il me semble qu'il serait bénéfique de se tourner vers un double apprentissage. Trompette d'harmonie et trompette de cav. / clairon, pas immédiatement bien sur mais une fois que le jeune acquiert un peu d'assurance et qu'il est "placé".
Et je pense que cela passe par une opération "séduction", par la découverte des répertoires BFs bien sur mais également en faisant écouter des pièces renaissances, des enregistrements de trompette naturelle, etc...
Mais il est vrai que c'est le prof de trompette qui est l'artisan de cette réussite, il faut donc qu'il soit convaincu mais aussi qu'il ait le savoir faire pour séduire les élèves. L'année dernière, à Brie, le prof de percussion, nouvellement arrivé à monté avec les élèves pour la fête de fin d'année un grand ensemble de percus, super chouette, avec les petits, les grands, des accessoires rigolos, des percus fabriquées eux-mêmes, etc...
Le résultat ne s'est pas fait attendre : la classe à doublé en cette rentrée. Avalanche de débutants.
On ne séduit pas les mouches avec du vinaigre...

Qui est prof de trompette à Sénart ?
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 3 Oct 2007 - 10:35
tout cela est très juste, le Prof de trompette à Sénart est Alain Hurel il enseigne également le Tuba et je travail en étroite collaboration avec lui, d'ailleur nous avons des retombés en tuba
mais la il n'y a pas de changement instrumental, c'est plus dur en
trompette.
ceci dit nous avons de très bon rapport avec Guy Damez, le directeur de Nandy.
Je pense que tôt au tard tous ces efforts finiront par payer, peut-être sommes nous trop pressé ?
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Jeu 4 Oct 2007 - 12:50
Je dirige la BF d'Etampes depuis Mars 2007 et je suis le premier à dire que la BF est une Musique POPULAIRE, qui ne veux pas dire de mauvaise qualité, cela n'a rien à voir.
Le répertoire ne doit pas être trop "Pompeux" mon père est un ancien musicien de la BF de l'air (il à d'ailleurs fait son dernier concert à Etampes mais avec l'orchestre de cuivre!!!!!) je regrette sincèrement le temps de Gilbert Laverdure,et, Christian Gondot car le BF sonnait (à mes yeux de gamin) comme un orchestre de variété, j’écoutais un véritable Big Band (une composition de Christian Gondot, quel hasard…) aujourd'hui les musiques pro (et j'ai récemment écoutée le PN dirigé par Guy Coutanson) cherche à jouer des musiques dont le style est trop proche des harmonies (qui cherchent elles même à jouer des musiques d’orchestre symphonique).
Les fédérations (dont nous faisons parti) ne se préoccupent pas fondamentalement du problème
Du coup le public lui ne s'y retrouve plus. Il faut garder cette identité qu’est la notre.
Les musique professionnels ne sont pas capable de conserver notre patrimoine (BF de l’air, je n’ai jamais entendu plus d’un ou deux musiciens exprimer un mécontentement certain sont même ravi d’enfin pour voir jouer dans la « Grande Musique » quel Honte d’être dans une BF!!!) je trouve ça dommage, maintenant il ne reste plus que nous.
Croyez moi je ne compte pas baisser les bras si facilement.
Il faut retrouver ces riffs de cuivre rutilants, ces sections rythmiques explosives, qui mettent le feu au publique qui nous donnera l’énergie pour continuer. Un concert de Batterie Fanfare, est comme un Feu d’artifice, il faut que ça pète, et que ça éblouisse.
Benj
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Jeu 4 Oct 2007 - 13:11
Benj, voila un post qui me fait plaisir, merci encore pour votre participation au Fastival de musique populaire " Mélody's naturelles" pour les 20 ans de la BF de Sénart, j'adhère totalement à ta façon de voir la situation, nous tiendrons le coup
ensemble et nous garderons notre identitée, sans " papillonages "
intempestif, soyons fier d'être ce que nous sommes, des musiciens de BF.
Un axe existe en Ile de France il va d'Etampes à Sénart...
avatar
DT
Homme politique
  Homme politique
Masculin
Nombre de messages : 2682
Age : 58
Nom de la BF : El Gato Negro, Salsa (commande de Graulhet-Tarn)
Ville (Dép, n°) : Ollioules 83
Instru(s) / Activité BF : Trompette/Trombone//Tuba //Vuvuzela// Direction musicale
Date d'inscription : 18/04/2005
http://daniel.tasca.free.fr/

Re: BF et Ile de FRance

le Jeu 4 Oct 2007 - 14:43
benjdrum a écrit:Je dirige la BF d'Etampes depuis Mars 2007 et je suis le premier à dire que la BF est une Musique POPULAIRE, qui ne veux pas dire de mauvaise qualité, cela n'a rien à voir.
Le répertoire ne doit pas être trop "Pompeux" mon père est un ancien musicien de la BF de l'air (il à d'ailleurs fait son dernier concert à Etampes mais avec l'orchestre de cuivre!!!!!) je regrette sincèrement le temps de Gilbert Laverdure,et, Christian Gondot car le BF sonnait (à mes yeux de gamin) comme un orchestre de variété, j’écoutais un véritable Big Band (une composition de Christian Gondot, quel hasard…) aujourd'hui les musiques pro (et j'ai récemment écoutée le PN dirigé par Guy Coutanson) cherche à jouer des musiques dont le style est trop proche des harmonies (qui cherchent elles même à jouer des musiques d’orchestre symphonique).
Les fédérations (dont nous faisons parti) ne se préoccupent pas fondamentalement du problème
Du coup le public lui ne s'y retrouve plus. Il faut garder cette identité qu’est la notre.
Les musique professionnels ne sont pas capable de conserver notre patrimoine (BF de l’air, je n’ai jamais entendu plus d’un ou deux musiciens exprimer un mécontentement certain sont même ravi d’enfin pour voir jouer dans la « Grande Musique » quel Honte d’être dans une BF!!!) je trouve ça dommage, maintenant il ne reste plus que nous.Croyez moi je ne compte pas baisser les bras si facilement.
Il faut retrouver ces riffs de cuivre rutilants, ces sections rythmiques explosives, qui mettent le feu au publique qui nous donnera l’énergie pour continuer. Un concert de Batterie Fanfare, est comme un Feu d’artifice, il faut que ça pète, et que ça éblouisse.
Benj
bien que ce post me semble hors sujet, je suis globalement d'accord avec son contenu si ce n'est 2 choses:
- Non il ne reste pas que vous ! as-tu assisté au concert de la BF de la Gendarmerie mobile à Savigny le Temple ?
- La BF de la police interprète un répertoire très éclectique, variété, jazzy, "classique" en plus des créations plus inspirées "musique contemporaine. Même si je n'apprécie (comprends) pas tout Guy Coutanson a fait un sacré travail de renouvellement du répertoire et de recherche de style pour la BF

tamino
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1389
Nom de la BF : Musique des G. de la Paix de Paris
Ville (Dép, n°) : 89
Instru(s) / Activité BF : Direction, composition
Date d'inscription : 30/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Ven 5 Oct 2007 - 1:12
Bonsoir BenjDrum.
Je vois qd même quelques contradictions dans ce que tu écris.
D'une part tu souhaites que les BFs gardent leur identités et d'autre part tu souhaiterais qu'elles sonnent comme un big band, du moins c'est ce que je comprends.
Mais au fond quelle est l'identité de la BF, du point de vue du répertoire ? A partir du moment où elle s'est écartée du genre purement militaire, c'est justement pour ressembler à autre chose, principalement le genre "Big Band". La très très grande majorité du répertoire BF est empruntée au style anglosaxon, jazz, variété...
Personnellement je ne me pose pas la question de savoir si c'est "dans la tradition" ou non car je crois que ça ne veut pas dire grand chose étant donné l'histoire vraiment très courte de la BF "actuelle".
Ce qui caractérise la BF, c'est son instrumentation.
Le répertoire ensuite est affaire de portes que les BFs elles-memes ont enfoncées.
Rien ne prédisposait il y a 60 ans à ce que les BFs se tournent vers ce genre. C'est une affaire d'envie je crois, c'est tout.
Quant à la conservation du "patrimoine," si je voulais être pointilleux, je dirais que le véritable patrimoine BF réside dans le répertoire purement militaire français.
Les premières pièces récréatives pour BF (Bugle Riff, par exemple, 1962) ont été des "copies" du répertoire américain qui déferlait en France et en Europe.
Je ne le conteste pas puisque le mouvement a pris et qu'il y a un public.
Maintenant, à partir du moment où on a ouvert nos instruments militaires à cela, rien n'empeche d'ouvrir d'autres portes.
Bien sur, restons à la portée d'un public large, mais un public s'éduque aussi.
Personnellement, je fais toujours une première partie "classique/contemporaine" (c'est vaste...) et une deuxième partie "jazz / variété". Tout le monde y trouve son compte.
Ce qui est certain c'est que j'essaie de coller le plus près possible de l'authenticité des genres abordés.
Et ça c'est de la vraie conservation de patrimoine !

Enfin pour conclure, je serais ravi de te voir à un de nos concerts et tu entendrais qu'il y en a pour tous les gouts et dans tous les styles. "De l'uniformité naquit l'ennui".
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Ven 5 Oct 2007 - 9:25
La tradition BF c'est dans sa composition instrumentale, c'est en même
temps son originalité et c'est cela qu'il faut développer et mettre en valeur, bien sur nous ne devons pas nous interdire quelques ajouts d'exception, avec guitare, flûte, accordéon......, mais ne faisons pas de ces exceptions des généralités.
L’essentiel étant d’interpréter un panel d'œuvre aussi variés que possible dans des styles différents, chacha, jazz,twist, messe......etc, en rapport avec le niveau musical de la BF qui les propose.
Lorsque nous " vendons" une prestation à un organisateur: défilé, retraite aux flambeaux, qui fait venir une BF il nous demande un costume et un répertoire de marche, désolé mais c'est la réalité, cela évoluera peut-être, mais s'il veut un orchestre de rue il ne s'adresse pas à une BF.
D'autre part les BF " vitrine" professionnelles ou amateurs de bon niveau, dans un soucis de bien faire ont souvent optées pour un répertoire de qualité certes mais dont le niveau musical est sans commune mesure avec celui à la porté des BF amateurs les plus modestes ( les plus nombreuse d’ailleurs)Ces formations amateurs ont besoins de s'identifier à ces grandes formations il faut leurs en donner la possibilité.
Si j'ai tenu à associer les festivités du 20 ème anniversaire de la BF de Sénart avec les Journée du Patrimoine, c'est d'une part, parce que les instruments qui nous composent sont issus de ce patrimoine français, même récent (les instruments à mécanisme aussi sont récents )mais également pour toucher un public existant.
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Ven 5 Oct 2007 - 16:17
Je suis de ton avis, c'est bien malheureux mais nous sommes encore trop souvent comparés à des cliques et autres fanfares (pas toujours très sérieuses que je respecte malgré tout car l’envie de jouer est présente tout de même).
Nous avons la possibilité de donner des concerts qui plaisent au public. Car oui, la est le problème, il faut plaire au public c'était le sens de mon message (peut être mal rédigé), je n'ai bien sur rien contre l'évolution des styles musicaux !!! Je n'ai rien non plus contre les musiques professionnelles, je pense juste que certaine poussent l'éducation du public un peu trop loin à mon goût.
Tamino dit » Personnellement, je fais toujours une première partie "classique/contemporaine" (c'est vaste...) et une deuxième partie "jazz / variété". Tout le monde y trouve son compte »
Cette politique me parait être excellente dommage que tout le monde ne la suivent pas.
tamino
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1389
Nom de la BF : Musique des G. de la Paix de Paris
Ville (Dép, n°) : 89
Instru(s) / Activité BF : Direction, composition
Date d'inscription : 30/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Ven 5 Oct 2007 - 17:49
mais s'il veut un orchestre de rue il ne s'adresse pas à une BF.

... ça interpelle quand meme cette affirmation ! Il me semble quand même que la BF est à l'origine une formation de plein air !
Certaines formations BF ont privilégié l'aspect concert, d'autres ont privilégié l'aspect "parade". Je pense par exemple à Creutzwald qui fait ça superbement !

Encore une fois je crois que la batterie-fanfare a poussé tellement de portes qui ne lui étaient pas destinées au départ que le paysage est vraiment très varié.
Ne serait-ce pas plutot ça la vraie richesse de la BF ? Pouvoir répondre à toutes (ou presque) les circonstances ?

Bref... Pour revenir au sujet, je connais très bien Alain Hurel qui par ailleurs s'est déjà présenté à la BF de la PP.
Je ne pense pas qu'il soit hostile a une collaboration, c'est d'ailleurs le cas... Je pense par ailleurs que c'est du coté des petits ensembles que l'on peut motiver des jeunes recrues vers la BF.
Ce qu'on a entendu à Cluses en est un bon exemple.
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Sam 6 Oct 2007 - 9:23
Bonjour à tous,

Il y a plein de choses intéressantes dans ce post, même si certains thèmes ont déjà été abordés. Pour se raprocher du sujet initial, je pense qu'en IDF, comme ailleurs, ce n'est pas la BF qui souffre, mais la vie associative en générale. Peut-être un peu plus qu'ailleurs car, comme le disait Tamino, les gens se connaissent moins il il manque l'émulation qu'on peut trouver ailleurs. Par contre, en province, on manque souvent de potentiel humain, donc...

Cependant il y a plusieurs aspects dans ce que vous dites:
_ la vie associative
_ l'image des BF
_ le rapport avec les écoles de musique
_ le répertoire et la vocation

Pour ce qui est de la vie associative, on se rend compte, même en milieu rural, que les gens ont de plus en plus une attitude de consommateur:
C'est à dire qu'ils viennent acheter pour pas trop cher, un service dont ils se passeraient s'ils fallait y mettre le prix réel. Vous me direz: c'est bien là un des rôle des associations: mutualiser les moyens pour s'offrir une activité commune... Oui, à partir du moment ou l'adhérent donne un engagement en contre-partie, c'est à dire qu'il est présent aux différentes manifestations et qu'il travaille au développement du groupe. Or, aujourd'hui, on s'aperçoit que l'association, c'est super pour garder les gosses le mercredi car c'est moins cher qu'une nounou, mais pas question de participer le week end car il faut aller faire du ski dans les Alpes ou déjeuner chez mémé... Ce qui fait que, quand les enfants grandissent, ils reproduisent ce schéma puisqu'ils n'en connaissent pas d'autre.

L'image des BF, quant à elle, ne change guère au fil des ans... A nous de toujours montrer le meilleur de nous-mêmes, mais les goûts sont tellement formatés aujourd 'hui que, si on ne va pas vers le public, il ne viendra pas vers nous non plus. Il n'y a pas que nous: plein de groupes de très bonne qualité font peu d'audience parcequ'ils ne sont pas présentés sur tf1 ou m6 ou une quelconque machine à fric. Mais les effets de modes dûs aux médias sont de courte durée. Pour preuve: maintenant qu'ils ont compris qu'ils ne deviendraient pas les stars des choristes, nos chérubins ne sont plus aussi adeptes des cours de chant...( eh oui, c'est du travail...) Mais les classes de guitare et percu ne désemplissent pas alors que celles de cuivres sont bien moins fréquentées...

Les rapports avec les écoles de musique ne devraient pas poser de problème. Cependant, on regrette souvent que les profs ne font rien pour envoyer leurs élèves à la fanfouille... Et oui, ils ont aussi autre chose à faire le week end, alors pas question de les emm...r avec du bénévolat à la con qui (pensent-ils) ne leur apporte rien. Une audition de classe un mercredi et deux concerts de l'école au printemps et à l'automne, c'est bien suffisant... Heureusement, y sont pas tous comm ça...Sinon on frait plus rien...

Quant au répertoire et la vocation des BF, comme cela a été dit, le panel est tellement large que chacun peut s'exprimer de plein de manières différentes: concert, parade, ensemble de cuivres, percus etc. Je crois que l'important c'est de faire de la qualité, d'être convaincu de ce que l'on fait et de toujours chercher à progresser.

D'une façon générale, d'ailleurs, je pense que c'est ce que nous avons de mieux à faire. Après, peut-être que nous ne sommes pas des champions de la communication et qu'on a du mal à mettre en valeur ce que nous faisons. C'est peut-être là un de nos principaux axes de progrès...


Bon week end,

José.
cemapa
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1896
Age : 47
Nom de la BF : Air
Ville (Dép, n°) : Saint Ours 63
Instru(s) / Activité BF : Clairon
Date d'inscription : 02/03/2006

Re: BF et Ile de FRance

le Sam 6 Oct 2007 - 11:25
Parfaitement d'accord JOSE. Je crois que t'as tout bien résumé.

Stp, continues à écrire le matin, t'e formi - formi - formi - formidable ... !!
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Sam 6 Oct 2007 - 13:30
Stp, continues à écrire le matin, t'e formi - formi - formi - formidable ... !!

Comme quoi, le rosé du matin...
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Lun 8 Oct 2007 - 8:47
Tamino, quand je parle" d' orchestre de rue " il ne s'agit pas de BF, mais d'un petit groupe de musiciens avec instruments à mécanisme qui déambulent sans ordre sur un répertoire qui va de la chanson populaire au jazz.
Evidemment que la BF est une musique qui se joue en plein air, en déambulatoire ou pas, dans la rue ou pas.....

José, je pense que tu as très bien résumé la situation des BFs à l'heure actuelle et d'une façon globale, mais en IDF, il y a quand même beaucoup de musiciens de BF Pro que l'on ne voit apparaître nul part, c'est surement des provinciaux.....

En tout cas merci pour vos contributions, quelques idées pour l ' IDF ?
tamino
Rhéteur
  Rhéteur
Masculin
Nombre de messages : 1389
Nom de la BF : Musique des G. de la Paix de Paris
Ville (Dép, n°) : 89
Instru(s) / Activité BF : Direction, composition
Date d'inscription : 30/10/2005

Re: BF et Ile de FRance

le Lun 8 Oct 2007 - 9:10
Désolé Joel, la manière de formuler ton message supposait que tu trouvais limite le fait de demander une BF pour une manifestation extérieure. Le fait est que le phénomène "musique de rue" - proposé par des groupes à la déambulation et au répertoire "libertaire" est relativement à la mode. Que faut-il y voir ?
Je crois que c'est plutot simple en fait : la BF défile sur la racine des défilés militaires, donc liés à la commémoration et ce qui s'y rapporte. La fanfare de rue est liée à la fête.
Pas étonnant de ce fait que l'on se tourne plus facilement (?) vers des fanfares "ludiques" et décalées qui se prettent peut-être mieux à l'esprit de fête dans l'inconscient collectif qu'une formation au look militarisant.

S'agissant des musiciens pros, je ne jèterai pas l'anathème mais tu as raison, en dehors de leur activité professionnelle, liée à la BF et à l'enseignement ainsi qu'à la pratique des instruments à système dans le domaine jazz ou symphonique, on ne les voit que peu dans le domaine BF amateur.
Certains le font pourtant et comme tu le soulignes, bcp habitent loin de Paris (moi le premier - t'as vu les prix de l'immobilier en IDF ?!!!). Qq'uns sont investis dans les harmonies. Un seul dirige une BF amateur, en Normandie.
Avant lui d'autres l'on fait ou ont donné des cours dans une structure BF/école. Il y a les stages aussi.

S'agissant de l'IDF, la problématique n'est peut-être pas au fond differente qu'ailleurs. Personnellement je crois au fait de viser le bon public, c'est à dire les momes.
Il faut aller dans les écoles. Ne pas hésiter : proposer ses services aux fêtes des écoles. Le défilé du mardi gras, la kermesse de l'école... Il faut faire du charme.
Invité
Invité

Re: BF et Ile de FRance

le Mer 10 Oct 2007 - 11:08
Il y a encore beaucoup de questions que personne n' a abordé et que ne sont pas que spécifique à l' Ile de France.
Nos relations avec les élus, nos subventions, nos locaux.......
et pourquoi le financement des écoles de musique, en grande partie publique ( argent du contribuable ) n'est il pas réparti
équitablement que l'on choisisse un instrument à mécanisme ou naturel, un violon ou un clairon ?
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum