Devenir musicien intervenant

--------------------------------------------------------------------------------
- Un métier dynamique pour un musicien désireux de transmettre et partager la musique, pour un acteur engagé dans le développement culturel.
- Une formation novatrice.
- Un emploi diversifié.
Vous êtes musicien. Vous souhaitez exercer un métier qui consiste à transmettre et partager la musique avec des enfants, des jeunes ou des adultes. Artiste musicien intervenant peut être un métier pour vous, et les études supérieures formant à cette profession existent.
Vous serez un partenaire privilégié des professeurs d'école. Avec eux, vous mettrez en œuvre des projets musicaux en lien et en cohérence avec les projets d'école.

--------------------------------------------------------------------------------

Un métier de terrain
Ses missions
Le musicien intervenant exerce des missions très variées. Le plus souvent intégré à l'équipe d'enseignants-musiciens des écoles de musique, il intervient essentiellement à l'école maternelle et élémentaire, mais aussi dans les maisons de quartier, les associations culturelles. Acteur de développement d'un territoire, il peut également promouvoir une vie musicale enrichissante dans les crèches, les hôpitaux, les centres socioculturels, les scènes locales et autres lieux, en lien avec les équipes d'encadrement.
Ses compétences
C'est un musicien confirmé
Pourvu d'une solide formation musicale initiale, et ayant acquis une formation spécifique aux différents aspects du métier, le musicien intervenant est ouvert à une pluralité de cultures et de styles musicaux (musiques de tradition populaire et chanson, musiques classique et contemporaine, jazz, musiques actuelles et musiques du monde). L'éventail de ses compétences l'amène à chanter, jouer d'un instrument, diriger, inventer des musiques, etc. Il participe également à la conception de spectacles musicaux et en pilote la réalisation.
C'est un pédagogue
Il donne, par des démarches actives et ludiques et grâce à sa connaissance de la gestion des groupes, le plaisir et les moyens d'accéder à la musique. Il développe une pratique artistique vocale et instrumentale où les activités d'interprétation, d'écoute et d'invention se conjuguent pour assurer, en partenariat avec les enseignants des écoles, une éducation musicale de qualité.
C'est un acteur du développement culturel local
Sa connaissance des institutions et de la gestion des projets permet au musicien intervenant de nouer des relations professionnelles avec différents partenaires et de mener en collaboration des actions artistiques et culturelles diversifiées.

--------------------------------------------------------------------------------

Une formation novatrice
Le centre de formation
Le cursus en CFMI
La formation du musicien intervenant se fait dans l'un des neuf centres de formation des musiciens intervenants (CFMI) créés conjointement en 1984 par le ministère de la culture et de la communication et le ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie. Ces centres sont rattachés aux universités d'Aix en Provence, Lille, Lyon, Paris XI - Orsay, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Tours.
D'une durée de deux ans, le cursus est organisé autour d'une formation musicale, pédagogique et générale. Il comporte 1500 heures de cours et de stages pratiques.
Cette formation associe de façon dynamique l'expérimentation pratique du métier, l'acquisition de connaissances et le développement du sens créatif et de la curiosité individuelle. Les cours apportent aux étudiants les outils nécessaires à leur futur travail de terrain, et abordent donc de nombreux champs de compétences, tant sur le plan musical (direction d'ensemble vocal ou instrumental, improvisation, invention, prise de son et montage, analyse, pratique collective) que pédagogique (psychologie de l'enfant, démarches pédagogiques, sociologie de la musique, techniques de groupe) et logistique (gestion administrative, scénographie, etc.).
Le Diplôme d'université de musicien intervenant (DUMI)
Le DUMI est reconnu par la fonction publique territoriale, au même titre qu'un diplôme d'état et permet l'accès au cadre d'emploi d'ASEA. Il est désormais exigé par les collectivités territoriales qui souhaitent se doter d'acteurs efficaces de la vie musicale.
L'entrée dans la formation
L'accès à la formation est conditionné par des tests d'entrée destinés à vérifier les compétences musicales et générales des candidats, et à évaluer leur esprit d'initiative, leurs capacités relationnelles et leurs motivations.
Pour pouvoir se présenter à ces tests, les candidats doivent être titulaires du baccalauréat depuis deux ans au moins. Ces deux années après l'obtention du baccalauréat peuvent être des années d'études ou des années d'expérience professionnelle. Des demandes de dérogation peuvent être adressées au CFMI.
Le niveau musical souhaité correspond à celui de la fin des études dans les CNR et ENM. Cette formation est également ouverte à des musiciens issus des musiques de tradition orale.
Aucun autre diplôme n'est exigé et il n'y a pas de limite d'âge.
Des aides financières aux études
La formation dans les CFMI est gratuite, à l'exception des droits d'inscription à l'université. Les candidats admis dans un CFMI ont le statut d'étudiants.
Selon des critères spécifiques, les étudiants des CFMI peuvent demander des bourses de l'enseignement supérieur ou des bourses d'études au ministère de la culture. Ils peuvent également bénéficier de congés - formation, d'allocations formation reclassement ou de prêts d'honneur.

--------------------------------------------------------------------------------

Un emploi diversifié
Le profil d'emploi
Le profil d'emploi du musicien intervenant est très varié compte tenu de la pluralité des missions et la diversité des terrains d'action.
Cinq exemples permettent de situer les cas les plus fréquents :
1) Employé dans une école de musique municipale, le musicien intervenant crée et dynamise les liens entre le secteur scolaire, l'école de musique et les structures culturelles. Il organise et réalise des spectacles musicaux associant les enfants de l'école et ceux de l'école de musique. Il gère des projets regroupant par exemple l'harmonie municipale, la chorale de l'école de musique et les enfants d'une classe de l'école primaire. Autre exemple, il associe dans une création musicale un groupe de musiques actuelles et un groupe d'enfants. Il contribue à une éducation musicale de qualité pour les enfants concernés.2) Employé dans une école de musique intercommunale, le musicien intervenant travaille dans les écoles de plusieurs communes et participe à leur rayonnement.3) A l'échelle d'un département, le musicien intervenant est employé par une association départementale pour le développement de la musique. Il met en relation les enseignants des écoles maternelles et élémentaires de plusieurs communes avec les divers acteurs musicaux du département. Il a, dans ce cas, une fonction très importante d'organisation et de ressources en matière de formation, et assure la cohérence générale des projets musicaux portés par les institutions.4) Employé par un réseau d'équipements associatifs, le musicien intervenant participe à l'ensemble des activités musicales proposées aux enfants. Il intervient auprès de différents publics. Il organise des manifestations musicales, crée des spectacles ou participe à des projets associant un équipement socioculturel avec le milieu scolaire.5) Dans le cadre des relations avec l'Education nationale, il impulse et coordonne la participation de professeurs de l'école de musique à l'école (chef de chœur, ateliers instrumentaux, etc.), notamment dans la mise en œuvre des nouvelles dispositions