Évènements à venir
NOUVEAU CD LA MALMAISON
Les Niouzes
Grands Prix Nationaux FSCF 2017

Mer 7 Juin 2017 - 10:46 par Fiu

GPN 2017
Les Grands Prix Nationaux et Interrégionaux de Musique de la FSCF

à DUNIÈRES - St Romain Lachalm, St Just Malmont - en Haute-Loire (43)
Les 2, 3, 4 juin 2017



[ Lecture complète ]

Commentaires: 0


Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par fifou66 le Dim 12 Fév 2017 - 12:03

Bonjour
Ah ces petites batterie fanfare ou clique de nos campagne que l'on a tendance a oublié, oui je sais ont aient pas tous des musiciens et ont jouent à l’oreille, malheureusement elles ont tendance à disparaître par manque de motivation, nos anciens partent et  pas de renouvellement, comment motiver nos jeunes à reprendre le flambeau ? Je ne sais pas ! Pourtant tous les vendredis c’est répétition pour ne pas oublier mais nous sommes 6 sur 25, ou pire dans d’autre BF,
Je vous parle de la mienne nous somme une clique de sapeurs pompier, nous somme 25, et aux cérémonies c’est 15 ou 10 pourtant ont jouent pas mal pas trop de canards, tenus pompier neuves  tambours neuf ou occasions PGM  j’ai essayé de mettre un peu de piment en jouent  des marches napoléoniennes mais pas facile , pourtant on a eu nos moment de gloire avec des concours , ont étaient classé en départemental c’était génial , comment revenir en arrière et ou toute ces petites cliques ou BF de nos village se réunirais, même sans concours (je suppose que c’est les moyen financier qui plombe tous ça )
Si vous voulez parler de la vôtre petite BF ou clique de village  le poste est ouvert, nous somme pas la pour juger ou compter le nombre de canards

CLIQUE DES SAPEURS POMPIER DE SIMANDRE (71)
Claude
avatar
fifou66
Parleur
  Parleur

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 51
Nom de la BF : clique des sapeurs pompier de SIMANDRE
Ville (Dép, n°) : 71290 SIMANDRE
Instru(s) / Activité BF : Tambour
Réputation : 0
Points : 40
Date d'inscription : 21/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Hlanders le Dim 12 Fév 2017 - 12:29

Bonjour
voila un sujet fort interressant !
en effet, bon nombres de musiciens à l'oreille,j'ai envie de dire, joue dans des petites BFs de campagne. ceux-ci, nous devons pas les oublier, c'est certain.
Quand je lis ton recit Claude, je retrouve au travers de celui-cibons nombres d'histoires similaires, il y en atellement, mais la questionquime vient àl'esprit, c'est vous ouvrez vous auxautres? avez vous vous eu un contact avec un responsable de fédération? Avez vous ou realisez vous des projets?
Pour moi, personnellement, il n'y a pas de petites ou de grandes BFs (sauf si on reste sur le niveau musical que nous primons toujours quand on va ecouter) mais pour moi il y a à la base une chose primordiale!! c'est une association avec ses membres qui souhaitent faire avancer les choses ou pas! la passion et la motivation prime dans de tels cas.
je trouve cependant tres bien ta demarche de vouloir discuter, ça demonre une motivation de ta part pour evoluer, avancer, communiquer, echanger.
j'espere que cela va t'emmener sur un sentier plus serein (en long terme) pour ton assoc!

___________________________________________
Mettez ensemble les notes qui s'aiment !!!!
(tiré et inspiré de W.A. Mozart)

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."
avatar
Hlanders
Homme politique
  Homme politique

Masculin
Nombre de messages : 8025
Age : 40
Nom de la BF : Eveil Romagnatois
Ville (Dép, n°) : Romagnat (63)
Instru(s) / Activité BF : Clairon
Réputation : 3
Points : 9881
Date d'inscription : 23/09/2008

http://eveil.romagnatois.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par fifou66 le Dim 12 Fév 2017 - 13:59

Merci Hlanders
C'est vrais ce que tu dit ,mais pour faire bougez des vieilles habitude il faut de la délicatesse pour ne pas froisser les troupes attirez les jeunes ,jouer autre choses que pour les cérémonies officiel , ne pas être trop "militaire" pour ça ils faut moderniser les choses, j’espère faire avancer le "schmilblick" je parle aux nom de toute ces petites Bf et clique de toute la France
tout les commentaires sont bien venue aux nom des assocs
le poste et toujours ouvert
avatar
fifou66
Parleur
  Parleur

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 51
Nom de la BF : clique des sapeurs pompier de SIMANDRE
Ville (Dép, n°) : 71290 SIMANDRE
Instru(s) / Activité BF : Tambour
Réputation : 0
Points : 40
Date d'inscription : 21/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Fiu le Dim 12 Fév 2017 - 21:12

Salut Claude, je suis d'une "petite BF" aussi si l'on considère le fait qu'on est dans une commune rurale de 2000 habitants (pas le faubourg d'une ville en fait, c'est ce que je veux dire, ce qui n'est pas exactement la même situation...)
Dans la région il y eut beaucoup de formations de plus ou moins grande "importance" si l'on peut dire, mais qui se sont éteintes progressivement. On se sent de plus en plus seul, et ce que tu dis tu sais ne concerne pas que les petites sociétés... Les problèmes d'effectifs et de recrutement se généralisent, sauf à quelques endroits, mais j'en connais peu... Pas mal de monde se retrouve à mon avis au moins en partie dans ce que tu témoignes...
Effectivement, si nous voulons redynamiser la pratique musicale notamment en BF dans toutes régions, y compris en zone rurale, il est normal de s'interroger sur le "comment on peut faire", et ça demande de réfléchir à pleins de choses.
Comme le dit Hlanders, il y a peut-être des réseaux à mobiliser autour de toi, qui à coup sûr, s'ils perçoivent une demande et une attente s'efforcerons de t'apporter un appui : fédération(s), autres BFs, projets de territoires en pour-parler... penses-tu à des pistes ? La commune ou la communauté de communes a-t-elle des échanges avec vous ?

___________________________________________
Le côté obscur de la Force, redouter tu dois.
avatar
Fiu
Administrateur
  Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 178
Age : 935
Nom de la BF : BFA
Ville (Dép, n°) : Airaines (80,France,Europe,Terre,Voie lactée)
Instru(s) / Activité BF : Tuba / Jedi
Réputation : 3
Points : 305
Date d'inscription : 06/05/2014

http://www.bf-airaines.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Fiu le Lun 13 Fév 2017 - 11:57

Je me permets de rajouter quelque chose en relisant tes messages, Claude, car j'ai oublié de relever deux points importants : "faire bouger les vieilles habitudes..." et "motiver les jeunes" dans un contexte où les "troupes" (lapsus pour désigner les anciens, mais j'y reviendrai plus bas...) ne doivent pas être froissées de sortir du "militaire", ce qui est sous-entendu et à juste titre comme un frein au recrutement des jeunes. Je crois que j'ai une histoire à te raconter.
D'abord, oui, c'est souvent un problème que ces "vieilles habitudes", partout on est confronté à un moment ou un autre, à une forme de résistance au changement. J'ai connu des sociétés qui ont joué pendant des décennies, des générations, les mêmes morceaux, ont animé les mêmes cérémonies, n'ont jamais changé leurs habitudes de travail, leurs façons de voir les choses ou en tout cas d'imaginer l'avenir. Malheureusement pour elles (celles à qui je pense), elles se sont éteintes. Les jeunes comme tu le dis si bien, n'ont plus été attirés pour prendre la relève, "reprendre le flambeau", car ils attendaient autre chose. Ils ne se retrouvaient pas dans l'image que renvoyaient ces formations et dans ce qu'elles faisaient musicalement. Celles dont je parle étaient des fanfares municipales où les musiciens-piliers été "aussi vieux que leurs habitudes", qui avaient fait pour une bonne partie leur service militaire dans des  (à cette époque d'après-guerre très nombreuses) fanfares de régiments, etc.. Pour un grand nombre même, ils avaient fait ou connu la seconde guerre mondiale. A leur retour, ils ont créé ou restauré des fanfares basées sur ce modèle, ont joué toute leur vie les pas redoublés qu'ils avaient appris, ont préservé ce repère qui avait été pour eux une expérience essentielle de leur vie. Il ne faut pas oublier aussi que tout ça faisait partie aussi du devoir de mémoire, du devoir de rendre honneur aux anciens combattants, aux amis perdus, aux familles démembrées... Cela ne disait pas, c'était presque inconscient, ou trop douloureux... mais il y avait de ça... ça se respecte, ça s'entend, ça se comprend. On n'y était pas.
Toujours est-il que la poussière du temps se dépose un jour où l'autre sur toute chose, et qu'elles ont été confrontées à une crise existentielle : quel sens pouvaient-elles revêtir aujourd'hui pour des jeunes pour qui tout ça ne leur parlait aucunement, et qui surtout avaient envie de faire de la musique pour la musique, qui été nés dans une génération où leurs parents s'étaient réappropriés la liberté, avaient grandi dans un monde qui a connu les bouleversements qu'on connaît, où les barrières culturelles, les us et coutumes, les schémas de pensée, les idéaux, les modèles, les désirs et les envies avaient changé, les cultures apprenaient à se rencontrer... avec l'accès à l'éducation, à l'instruction pour tous, les trente glorieuses, les jeunes générations n'ont plus eu besoin de travailler à 12 ans pour soutenir la famille, mais ont pu aller à l'école, découvrir la diversité du monde, l'histoire, les sociétés, ce qui se faisait ailleurs... ils se sont éveillés à d'autres formes de vie sociales et culturelles, ont aimé des courants artistiques, des modes, puis ont remis en question l'autorité familiale et sociale en 68 notamment... avec la télé, la radio, la presse, les gens se sont ouverts au monde qui auparavant se résumait à la vie de leur village... et qu'en matière de musique les signifiants de leurs parents, grands-parents n'avaient plus d'intérêt. Ils avaient plus d'attentes et de demandes musicales qui leur "parlaient plus". Leur motivations sont devenues plus axées sur la découverte que sur la préservation, sur une dynamique d'apprentissage, de dépassement, que de continuité.
Dans les dernières années, les "vieux" voulaient toujours continuer à transmettre aux jeunes, mais leurs propres conceptions des choses. Les jeunes, très jeunes même pour mon cas, qui restaient et qui voulaient encore y croire par loyauté ou par tradition familiale, ont su jouer le jeu, et apprendre à la mode des anciens : apprendre à jouer à l'oreille dans certaines formations, apprendre le solfège sur des vieux cartons (par exemple pour moi!) en tapant su point sur la table, et une fois qu'on avait fait "la gamme", ben on rentrait dans la fanfare... Alors là, c'était la foire... On devient plus dégourdi d'un côté, mais de l'autre, quand on fait mal et bien on continue à le faire sans complexe ! Je ne dis pas que tout est mauvais là-dedans, car on apprend des trucs c'est sûr... Mais aussi des mauvaises habitudes et surtout des choses erronées.
Bref, pour tous les copains/copines que j'ai connu là-dedans très très peu ont continué, quelques-uns sont toujours dans les derniers fragments toujours existants, et la très grande majorité a tout lâché. Moi, et peut-être un ou deux, avons eu la chance de croiser la route d'une personne (un passeur...!) qui a su provoquer une rencontre avec les bonnes personnes, au risque conscient et mesuré que je continuerai ma route ailleurs... J'en ai pris conscience bien plus tard. Il se trouve que c'était aussi "la fin des haricots" pour eux, que la société s'éteindrait en même temps qu'eux. C'était comme ça dans mon exemple, mais je sais que dans d'autres endroits, cette démarche d'ouverture qu'ont eu des anciens pour des jeunes, leur permettre d'aller "cultiver leur jardin" ailleurs, faire leur route, rouler leur bosse, a pu être payante pour leurs formations.
L'idée est peut-être là aussi Claude... On se concentre souvent sur nos sociétés-mêmes, en tentant d'apporter des réponses internes et s'accrocher aux branches... Mais peut-être qu'en se questionnant sur ceux qui la composent, en leur apportant le "terreau" fertile pour qu'ils poussent, même s'il vient de jardins voisins, on se recentre sur le principal, à savoir que le jeune continue à jouer, apprendre, s'épanouir, à faire de la musique, et y trouver son compte. Quitte à être en difficulté, je pense qu'il vaut mieux passer le relais et permettre ça, plutôt que tout s'arrête pour tout le monde. Car s'il y a quelque chose à gagner, c'est dans le premier cas : soit on a permis à la société de survivre (car des jeunes qui "reviennent" il y en a, ou en tout cas qui continuent même temporairement à soutenir leur société d'origine) soit si dans le cas où on doive s'arrêter, on aura au moins permis à un jeune de continuer (et ce au service de la musique avant tout, ce qui demande de dépasser les frontières de notre propre société et regarder l'intérêt plus collectivement). Dans l'autre cas, tout est râpé, et c'est dommage pour tout le monde.
Voilà Claude, ce que j'avais aussi à te dire. Je suis un "vieux jeune" qui est passé par un chemin qui ressemble à ça. Je voulais t'en faire part, et te demander d'y réfléchir. Je sais que c'est parfois pas facile. Mais en tout cas, c'est important. Crois-moi.

___________________________________________
Le côté obscur de la Force, redouter tu dois.
avatar
Fiu
Administrateur
  Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 178
Age : 935
Nom de la BF : BFA
Ville (Dép, n°) : Airaines (80,France,Europe,Terre,Voie lactée)
Instru(s) / Activité BF : Tuba / Jedi
Réputation : 3
Points : 305
Date d'inscription : 06/05/2014

http://www.bf-airaines.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par fifou66 le Lun 13 Fév 2017 - 21:02

Bonsoir Maitre FIU (ça fait bien)
Tout a fait d'accord avec toi, et c’est typiquement ça
Je vais te raconter brièvement ma petite histoire tu comprendras pourquoi ce n’est pas facile de faire bouger les choses (mais patience), j’ai commencé à jouer du tambour a l’oreille a 12 ans j’ai continué 2. 3 ans et après …… les filles ….. Et c’est fini. et puis bien plus tard je suis invité pour les 40 ans de la clique et bizarrement je n’ai presque rien perdu, 3 mois après j’achète un PGM , 2 mois après je les ais contacter pour jouer et c’est partis j’ai 50 balais 28ans après on remait ça, plus sagement , j’essaye bien de lancer autre chose, je joue du tambour ,et se suis demandeur, pourtant je n’ai jamais accroché le solfège, donc j’apprends en recherchant sur Google et mon ami et je joue des marches Napoléonienne que j’essaye de leur apprendre , ont jour parfois avec pourtant la batterie fanfare, pourtant ont pourrait faire un seul ensemble et je pense que se serais génial plus nombreux et ouvrir a d’autre horizon
MAIS… voilà ont ne mélange pas les torchons et les serviettes, nous ont ne connais pas la musique eux si, et eux sont des flonflons voilà le résultat
Donc pour en revenir nous avons commencé à sortir des rangs et à jouer la « marche des éclopés » ils ont fait un grand pas et le public et le gratin ont été surpris (persévérance)
J’essayerais bien de faire un Facebook avec leurs accords, de contacter d’autre clique de sapeur-pompier faire quelques échange (avec bouffe a la clé pour les faire venir « avec une petite bouffe ont attire tout)
Si d’autre personne ont des idées, afin de passé du coté clair et non obscure (clin d’œil a maitre FIU) je leurs en remercient et que cela puisse aider d’autre sociétés
MERCI POUR TES CONSEILS MAITRE FIU
CLAUDE

avatar
fifou66
Parleur
  Parleur

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 51
Nom de la BF : clique des sapeurs pompier de SIMANDRE
Ville (Dép, n°) : 71290 SIMANDRE
Instru(s) / Activité BF : Tambour
Réputation : 0
Points : 40
Date d'inscription : 21/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Fiu le Lun 13 Fév 2017 - 23:12

Arf... je crois que tu peux laisser le "Maître" aux vrais... Moi j'suis plutôt bas de l'échelle et ça me va...(la preuve, j'ai le vertige... ) encore si j'étais avocat... mais non !
Ecoute, j'entends bien ta situation. Pas facile, hein. Il y a eu un pas en avant de la BF, et bien c'est toujours un pas. Maintenant, faut que ce soit réciproque. J'apprends qu'il y a une BF chez vous, très bien, qui "connaît la musique" ? Tant mieux. Même si l'expression fait rire, car on ne peut pas résumer la "connaissance" de la musique au solfège, mais bon ça aide, ça enlève des boulets aux chevilles... faut pas s'leurrer. Moi j'ai fait sans et avec, perso j'préfère avec... J'ai commencé au tambour, et j'ai aussi appris avec des onomatopées (ra fla pata etc...) (avant de tout ré-apprendre plus tard de zéro...) . Je ne peux que confirmer que ça a ses limites, et dans ton cas dès l'instant par exemple où tu veux attaquer du "répertoire" plus ardu ... J'ai jamais essayé d'expliquer à quelqu'un les coulés sautés avec tout ça mais quelle galère... : "D D Gd G D  G G Dg D G", OK pour le schéma des coups, mais les notions de tempo, débit, nuance, surtout que ça fait partie d'une phrase qui comporte d'autres finesses d'interprétation ... tu passes mille fois plus de temps qu'en lisant une partoche..!
Bref, quelles sont tes attentes ? Encourager un travail de formation de votre "clique", notamment des jeunes ? Tu voudrais un rapprochement avec la BF, notamment pour bénéficier de formation musicale ? La BF a-t-elle un pupitre de tambour ? Une école de musique ? Voudrais-tu encourager des "stages" d'une semaine par exemple pendant les vacances scolaires, d'abord d'initiation, puis de perfectionnement dans l'avenir ? Il y a des possibilités en fonction des régions et des fédés... Mais si la BF a déjà un réseau, et que 2 pas en avant peuvent se faire... y'a peut-être quelque chose à construire entre vous aussi non ? Je dis tout ça, je ne sais pas, je ne connais pas votre "coin"... Mais ta démarche est très positive, ça sera long, et peut-être ça aboutira à autre chose encore que ce que tu pourras prévoir ou souhaiter, en mieux ou en ... "autre". Mais l'important c'est de le faire. Tant que le désir d'avancer est là, avance, dialogue et favorise les rencontres.
Pourquoi pas proposer un projet commun... un concert, une cérémonie, en tout cas, quelque chose qui vous fera vous rencontrer, briser la glace, et surtout travailler ensemble. Il faut pour ça "décomplexer" des 2 côtés, et apprendre à se connaître. Si la mayo ne prend pas (car il existe parfois des sociétés "sectaires" avouons-le, alors tant pis, on essaie autre chose, sous un autre angle, avec d'autres soutiens (ne pas oublier les fédérations et tous lieux où trouver des cadres, profs, des "techniciens" qui seront potentiellement prêts à vous apporter des réponses, des pistes de collaboration, des "offres" adaptées...)
Voilà, je ne saurais en dire davantage. C'est pas grand chose, mais il y a des gens ici qui s'y connaissent bien plus que moi dans tout ça... qui ont connu les reprises de "petites" formations, qui ont repris à zéro ou presque, et qui ont pourtant fait un travail énorme de remise en question, de formation, de rencontres, qui ont connu des galères, et qui ont une expérience dans toutes ces initiatives... Peut-être auront-ils des conseils bien plus pertinents que les miens.
Bon courage en tout cas !

___________________________________________
Le côté obscur de la Force, redouter tu dois.
avatar
Fiu
Administrateur
  Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 178
Age : 935
Nom de la BF : BFA
Ville (Dép, n°) : Airaines (80,France,Europe,Terre,Voie lactée)
Instru(s) / Activité BF : Tuba / Jedi
Réputation : 3
Points : 305
Date d'inscription : 06/05/2014

http://www.bf-airaines.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par fifou66 le Mar 14 Fév 2017 - 12:50

Bonjour
merci a toi pour tes conseils j'ai une assemblé générale ce vendredi, je vais voir ce qu'il va en sortir
de mon coté je vais essayé de voir notre BF voir ce que l'on peu faire ensemble
merci
avatar
fifou66
Parleur
  Parleur

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 51
Nom de la BF : clique des sapeurs pompier de SIMANDRE
Ville (Dép, n°) : 71290 SIMANDRE
Instru(s) / Activité BF : Tambour
Réputation : 0
Points : 40
Date d'inscription : 21/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par ROBERT Michel le Mar 14 Fév 2017 - 15:59

Le titre de ce message me gêne un peu. En effet, pourquoi préciser "de nos campagnes". Je connais beaucoup de BF de petits villages de très bon niveau et des formations de villes grandes ou moyennes qui ont beaucoup de difficultés La BF d'Airaines de Fiu que j'ai pu voir à Mondeville est le type même d'une formation de campagne de très bon niveau ).. Donc, je pense que le problème ne vient pas de la localisation mais de la motivation. On rencontre des formations qui veulent travailler pour se perfectionner et d'autres qui se contentent de leur répé hebdomadaire, occasion de se rencontrer entre copains.
J'ai dirigé une formation BF pendant plus de 30 ans et j'aurais été bien heureux d'accueillir un groupe de tambours de bon niveau technique comme semble être le vôtre même si aucun d'eux ne sait lire une partition. Et c'est peut-être là que vous pouvez agir. Une anecdote: j'ai vu arriver un jour un jeune issu d'une formation où il ne se plaisait plus. Il voulait faire de la grosse caisse et uniquement celà comme il l'avait toujours fait. Lorsqu'il est reparti quelques années après, il jouait toujours de la grosse caisse mais aussi du tambour, du clavier, du clairon et de la trompette. Aujourd'hui, il dirige sa formation.
En 30 ans, j'ai formé un certain nombre de jeunes notamment en tambour et j'essayais de ne pas prononcer le mot solfège mais je les faisais travailler notamment au départ sur le Tambour d'Ordonnance de Robert Goute et notamment la fameuse page 13 : droite - chut - droite -chut - droite - gauche - droite. Très rapidement, ils arrivaient à jouer ce qui était écrit. Plus tard, on commençait à remplacer droite par noire. Bref, ils faisaient du solfège sans s'en rendre compte.
Pour varier un peu, avec un peu plus d'expérience, ils pouvaient travailler avec les méthodes de Serge Favrel, Philippe Vignon, Sylvia Doyen etc....
Pour compléter, j'utilisais les 2 premières années un petit manuel de formation musicale que j'avais écrit justement à destination des musiciens n'ayant pas d'encadrement et obligés de travailler seuls.
Ce petit ouvrage était basé sur le programme CFBF des 2 premières années puisque je trouvais que les "vrais" manuels de formation musicale montaient trop rapidement en difficulté. Juste pour rire, le petit ouvrage que j'ai écrit a été testé par des copains de boulot non musiciens qui voulaient apprendre un peu et .... celà marche.
Une 2ème méthode que j'utilisais lors des répétitions de pupitre ou générale. Je distribuais des partitions à tous (lecteurs ou pas). Très rapidement, ils arrivaient à voir si la partition montait ou descendait
et devenaient rapidement demandeurs. Il était alors temps de passer à l'étape suivante ; le petit manuel de formation musicale qui le rebutait déjà moins et permettait de faire progresser leur niveau de lecture.
Et lorsque les jeunes atteignaient un bon niveau, ils étaient encouragés à rejoindre le Conservatoire où ils étaient loins d'être ridicules et même souvent supérieurs en rythmique aux élèves ayant suivi le cycle complet du Conservatoire.
Donc, comme vous le voyez, il existe des méthodes pour changer certaines habitudes sans tout bouleverser. Il suffit d'avoir la volonté.

ROBERT Michel
Rhéteur
  Rhéteur

Masculin
Nombre de messages : 1244
Age : 74
Nom de la BF : PLUS DE BF
Ville (Dép, n°) : SAINT- NAZAIRE
Instru(s) / Activité BF : RETRAITE
Réputation : 2
Points : 714
Date d'inscription : 13/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Fiu le Mar 14 Fév 2017 - 20:41

J'adore lire des histoires comme celles-là. Qu'est-ce que ça fait du bien... Merci M. ROBERT

___________________________________________
Le côté obscur de la Force, redouter tu dois.
avatar
Fiu
Administrateur
  Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 178
Age : 935
Nom de la BF : BFA
Ville (Dép, n°) : Airaines (80,France,Europe,Terre,Voie lactée)
Instru(s) / Activité BF : Tuba / Jedi
Réputation : 3
Points : 305
Date d'inscription : 06/05/2014

http://www.bf-airaines.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par fifou66 le Mar 14 Fév 2017 - 22:26

Bonsoir M.ROBERT
Et voilà c'est ce que je voulais, c'est que chacun de NOUS raconte CA  petite histoire de batterie fanfare, clique, de nos ville (excusez-moi je pensais a tort que dans les villes ont pouvais avoir aussi ce genre de problème , vue le nb de citoyens )  ou de campagne, je prends note de toute vos idées afin d'enrichir les miennes de faire le tri et de trouver une solution pour évoluer je pense aussi que cela pourrais servir a d'autre, tien, moi aussi j'ai fait ma petite partition que j’essaye de faire partager, j'ai pompé sur ce que j'ai trouvé sur Google, une seul ligne , mains gauche en haut mains droite en bas enfin bref je me débrouille j'indique les ra et fla les roulement, les temps et mesures c'est un début pour un novice comme moi pour essayer de faire comprendre aux autres, le plus dur c'est de leur faire accepter  mais doucement tout doucement pour ne pas les buter
« Donner des idées, des avis, raconter des anecdotes, des histoires, faire partager et....... Ça  fait du bien ! »
Bien  vue M.FIU
MERCI et que ça dur
CLAUDE
PS / je voulais joindre une photo,sur la marche "des éclopés"  mais voila j'ai pas trouvé l'astuce
avatar
fifou66
Parleur
  Parleur

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 51
Nom de la BF : clique des sapeurs pompier de SIMANDRE
Ville (Dép, n°) : 71290 SIMANDRE
Instru(s) / Activité BF : Tambour
Réputation : 0
Points : 40
Date d'inscription : 21/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Fiu le Mer 15 Fév 2017 - 0:47

fifou66 a écrit:je voulais joindre une photo mais j'ai pas trouvé l'astuce
Aide : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________________________________________
Le côté obscur de la Force, redouter tu dois.
avatar
Fiu
Administrateur
  Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 178
Age : 935
Nom de la BF : BFA
Ville (Dép, n°) : Airaines (80,France,Europe,Terre,Voie lactée)
Instru(s) / Activité BF : Tuba / Jedi
Réputation : 3
Points : 305
Date d'inscription : 06/05/2014

http://www.bf-airaines.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ont parlait de ces petites batteries fanfares de nos campagnes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum